ShareThis

Tourisme : légère reprise sur la Côte après le creux post-attentat

Si les professionnels azuréens du tourisme ne crient pas encore victoire, la situation a semblé se redresser en novembre après le creux provoqué par l'attentat de Nice de juillet. En novembre, relève ainsi le CRT Côte d'Azur (Comité régional du Tourisme), l’occupation des hôtels et des résidences de tourisme a gagné 1 point, repassant la barre des 40%, ce qui n’était plus le cas depuis novembre 2012. Les nuitées ont aussi augmenté de 5%. Une légère progression de la courbe de fréquentation touristique pour cette fin d’année 2016 que le CRT attribue à la mobilisation de la Cellule de Relance Côte d’Azur Tourisme depuis le milieu de l’été.

Sur les seuls pôles urbains, l’occupation hôtelière a augmenté de plus de 2 points et le RevPar (revenu par chambre disponible) a progressé de près de 5%. Le tourisme d’affaires a largement contribué à cette belle performance. Cette tendance s’est poursuivie en décembre. L’indicateur rapide de conjoncture dans l’hôtellerie urbaine indique une progression de 1 point pour l’occupation des chambres et de 1,5% pour le RevPar. Petit bémol : le redressement a surtout concerné la première quinzaine de décembre, avec un gain de 3 points d’occupation, contre une perte de 1 point sur la deuxième quinzaine. Si la période des fêtes semble avoir été moins fréquentée que l’an passé, le dernier jour de l’année était occupé à 75% dans l’hôtellerie urbaine (82% en 2015).

Pour les mois à venir, les taux de réservation à fin décembre font état d’une demande stable en janvier et en retard de 3 points environ pour février. Cela étant, compte tenu de la reprise observée sur novembre et décembre, le bilan sur la saison hivernale devrait rester bien plus favorable que la performance estivale.

"En 2017, les éléments de confiance seront renforcés à travers un plan d’actions de 2,3 millions d’euros sous la marque ombrelle Côte d’Azur France", commente David Lisnard, président Côte d’Azur France. "Les événements populaires et sportifs comme le Carnaval de Nice, la Fête du Citron de Menton, le Festival de Cannes, l’Ironman seront maintenus ; les événements professionnels doivent répondre avec encore plus d’exigence aux demandes des organisateurs, mais nous devons tous tenir compte des transformations des modes de voyage et être exigeants afin de conserver une image touristique forte de la France et de la Côte d’Azur. La mobilisation des professionnels publics et privés doit rester totale".


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011