ShareThis

Troisième et dernier mandat à Inria Sophia pour Gérard Giraudon

Directeur du centre de recherche Inria Sophia Antipolis-Méditerranée depuis 2006, Gérard Giraudon vient d’être renouvelé dans ses fonctions pour un troisième et dernier mandat d’une durée de 4 ans. Chercheur reconnu dans la Vision par Ordinateur, passionné par les questions de transfert de technologie, il s'est investi dans l'action collective et se pose aujourd'hui comme un des acteurs clé de la technopole.

Gérard Giraudon (60 ans), directeur du centre de recherche Inria Sophia Antipolis-Méditerranée, depuis 2006 vient d’être renouvelé dans ses fonctions pour un troisième et dernier mandat d’une durée de 4 ans. Chercheur estimé et personnalité dynamique, reconnu pour sa participation très active à l'animation du tissu socio-économique de notre région, c'est un personnage clé de la technopole. Reconduit récemment à la présidence du Club des Dirigeants de Sophia Antipolis, on ne compte plus les associations et organismes auxquels il participe activement.

Une forte implication dans les projets structurants pour le territoire

Membre du Conseil de l’Université Nice Sophia Antipolis ainsi que de nombreux clubs régionaux tels que l’association Persan, le pôle de compétitivité mondial SCS, l’association Telecom, animateur de la Corpaca, président de l’incubateur Paca Est pendant 6 ans et actuellement président du Club des Dirigeants de Sophia Antipolis, il a su mobiliser et rassembler les acteurs locaux de l’enseignement, de la recherche et de l’innovation autour de projets structurants pour le territoire. Il a, à cet effet, inscrit le centre de recherche Inria Sophia Antipolis-Méditerranée dans une dynamique de partenariats stratégiques.

Acteur majeur dans le projet scientifique du campus SophiaTech, il a toujours soutenu, le potentiel de formation et de recherche de la technopole Sophia Antipolis et l’importance de son attractivité pour les jeunes étudiants et les jeunes actifs au niveau local et international. Membre du groupe Sophia Vision, il participe à la définition des principaux axes stratégiques de la technopole.

"La région PACA a la chance de posséder sur son territoire des écosystèmes numériques riches. Il est donc de notre devoir de nous unir pour devenir plus fort, plus innovant et plus compétitif" explique Gérard Giraudon. Dans cet esprit, le centre Inria Sophia Antipolis-Méditerranée a notamment porté, au nom de ses partenaires, un projet de plateformes mutualisées et évolutives "Tellus", dans le cadre du CPER en PACA.

Participer au programme européen pour la recherche et le développement H2020

Pour les prochaines années, le directeur d'Inria Sophia, souhaite poursuivre les efforts engagés aux côtés des acteurs locaux pour faire face aux nouveaux défis de l’informatique et des sciences du numérique. "Le centre Inria, en tant qu’acteur majeur du numérique, se doit de persévérer dans sa recherche d’excellence et dans sa politique de transfert." C'est dans ce sens qu'en tant que partenaire de la candidature French Tech Côte d’Azur, il soutient ce projet collectif, indispensable selon lui, pour l’attractivité du territoire face à la compétition internationale. Dernièrement, il a participé à l’effort autour des membres de l’Université Côte d’Azur pour soutenir la ComUE de Nice.

Gérard Giraudon conduit le centre depuis plusieurs années vers une politique d’ouverture sur l’arc méditerranéen en mettant en place de forts partenariats avec notamment l’Université d’Athènes, l’Université de Bologne et l’Université de Montpellier II. L’une de ses missions, au cours de son dernier mandat, sera notamment de soutenir les équipes de recherche pour participer au programme européen pour la recherche et le développement H2020 au travers d’une recherche d’excellence et de partenariats industriels tournés vers les enjeux sociétaux.

Gérard Giraudon, un spécialiste de la Vision par Ordinateur et du transfert de technologie

Titulaire d’une thèse en Mathématiques Appliquées de l’Université de Nice (1979), d’une habilitation à diriger les recherches (1991), directeur de recherche classe exceptionnelle, le parcours est une illustration de la devise de l’institut "Excellence scientifique et transfert technologique", peut-on lire dans la biographie que donne Inria. Chercheur et spécialiste de la Vision par Ordinateur depuis 1980, il a écrit une centaine d’articles scientifiques et a encadré une douzaine de thèses. En 1988, il a co-fondé ISTAR (devenue une branche d’Airbus group), start-up issue du centre Inria Sophia Antipolis – Méditerranée.

Il a exercé à partir 1994 des fonctions nationales et a plus particulièrement consacré son énergie aux activités liées à l’innovation et au transfert de technologie. Acteur majeur de la politique de transfert de l’institut jusqu’en 2006, il a mis en place les grands partenariats industriels actuels de l’institut (Alcatel-Lucent, Microsoft Research, …), il a dynamisé l’organisation du développement logiciel chez Inria en soutenant notamment le logiciel libre et a œuvré pour la création d’entreprises innovantes. Gérard Giraudon est Chevalier dans l’Ordre national du Mérite.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011