ShareThis

Un jumeau numérique pour Sophia : une idée à creuser

Après son Livre Blanc publié il y a deux ans sur les valeurs des Sophipolitains, le Think Tank Sophitania a lancé à l'occasion d'une conférence-débat l'idée de la création d'un jumeau numérique, un "Sophia hors les murs" qui ouvrirait la technopole au travail collaboratif international. Une idée qui reste à creuser.

"Un jumeau numérique pour Sophia !" L'idée a été mise sur orbite par le TT Sophitania (Think Tank) l'autre soir à l'occasion d'une conférence débat sur l'avenir de la technopole qui se tenait dans les locaux de SKEMA. C'était une suite de l'étude qu'avait réalisée il y a deux ans ce Think Tank qui regroupe une vingtaine de sages de la communauté technopolitaine. L'étude portait sur les valeurs de la technopole, son ADN, et avait donné lieu à la publication d'un Livre Blanc. Pourquoi aujourd'hui cette idée d'un jumeau numérique et d'un "Sophia hors les murs" ? (Photo WebTimemedias : l'équipe du Think Thank Sophitania lors de la présentation du jumeau numérique à SKEMA).

Ancien doyen de SKEMA, François-Xavier Boucand qui participa à la création de la technopole s'en explique. "Sophia s'est développé autour de la fertilisation croisée, ce qu'on pourrait appeler aujourd'hui dans le monde d'Internet le travail collaboratif. Beaucoup d'entreprises sont venues s'installer pour cela. C'est l'ADN de la technopole. Quand nous avions publié le Livre Blanc sur les valeurs de Sophia et des Sophipolitains, nous avions pris l'engagement de travailler sur la transition numérique et sur la transition environnementale."

"Aujourd'hui, nous avons tous une double identité : une identité physique et une identité numérique. Mais Sophia Antipolis n'a pas d'identité numérique. La technopole a bien sûr une communication numérique. C'est différent. Il y a beaucoup d'informations sur Sophia. Mais son cœur même, qui est le travail ensemble, donc le travail collaboratif, cet ADN, nous avons voulu l'exprimer par une fonction fondamentale du jumeau numérique qui est l'ouverture au travail collaboratif international."

Reste bien sûr une question fondamentale : comment faire et avec quels moyens ? Quelques exemples ont été donnés sur ce que pourrait apporter ce jumeau numérique pour la commercialisation de produits, la recherche de partenaires sur d'autres marchés, la possibilité d'un showroom permanent des technologies sophipolitaines, les congrès virtuels, un rayonnement élargi bien au-delà du territoire… Mais, rien à voir avec un simple site web. Quelle forme donner aussi à la plateforme numérique qui portera ce jumeau numérique ? Qui pour lancer ne serait-ce que les études, construire la plateforme. Et surtout, qui pour la financer ?

Ce n'était pas l'objet de cette première étape. Pour le TT Sophitania, il s'agissait d'abord de lancer l'idée. Et voir si elle était reprise par la communauté sophipolitaine et faisait ainsi son chemin. En attendant le Think Tank va continuer à l'approfondir.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011