ShareThis

Université : 2 M€ pour MEDITES et le développement de la culture scientifique

Porté par l'Université Nice Sophia Antipolis, le projet MEDITES (MEditerranée DIffusion des TEchniques et des Sciences), lauréat d'un programme d'investissements d'avenir pour le développement de la culture scientifique et technique et l’égalité des chances.

L’Université Nice Sophia Antipolis et plus de 20 partenaires extérieurs sont lauréats d’un programme d’investissements d’avenir pour le développement de la culture scientifique et technique et l’égalité des chances. Le projet MEDITES (MEditerranée DIffusion des TEchniques et des Sciences), d’un montant total de 4 millions d’euros sur 3 ans, bénéficie d’une subvention de 2 millions d’euros de l’ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine) et sera géré par l’Université Nice Sophia Antipolis. L'annonce sera faite demain, mardi 3 décembre 2013 à 10h30 au château de Valrose à Nice, à l'occasion d'une conférence de presse donnée par Frédérique Vidal, Présidente de l’Université Nice Sophia Antipolis et Claire Lovisi, Rectrice de l’académie de Nice, Chancelière des universités.

Fédérer les acteurs de la culture scientifique de l'Académie de Nice

MEDITES vise à mettre en œuvre des actions pédagogiques et éducatives innovantes destinées à sensibiliser les jeunes aux sciences et à faciliter l’accès à la connaissance, à la démarche de découverte, à l’autonomie et à l’orientation à travers la pratique et la rencontre avec les professionnels des sciences. Avec un rayonnement sur tout le territoire de l’académie, le projet s’adresse aux jeunes de 10 à 18 ans pour lesquels l’accès à la culture scientifique reste difficile, en particulier ceux relevant des politiques d’éducation prioritaire et ceux du moyen et du haut-pays des Alpes-Maritimes et du Var.

Porté par l’Université Nice Sophia Antipolis, MEDITES fédère les acteurs de la culture scientifique de l’académie de Nice. Sont associés aux 8 laboratoires de l’Université Nice Sophia Antipolis, l’Observatoire Océanologique de Villefranche-sur-Mer, l’INRA, l’Observatoire de la Côte d’Azur, l’INRIA, le laboratoire départemental du Lazaret, le musée de Terra Amata, le musée archéologique de la Ville de Nice ainsi qu’une dizaine de partenaires associatifs répartis sur le territoire académique.

Le projet s’appuie également sur un réseau institutionnel fort grâce au soutien de l’Académie de Nice, de la DRRT PACA, de la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, des conseils généraux, des villes ainsi que des communautés d’agglomération pour le développement des territoires.

Aller à la rencontre des publics les plus éloignés de la culture scientifique

Ce projet permet aux acteurs du monde scientifique et technique de rencontrer directement les jeunes, levant ainsi des freins financiers et d’éloignement géographique. Des parcours pédagogiques thématiques assureront une présence durable auprès des élèves (minimum 10 séances, à raison 2 heures minimum par semaine). Les séances alterneront disciplines scientifiques, observations, manipulations et travaux avec les chercheurs. Du matériel pédagogique sera laissé à disposition des établissements et de leurs professeurs. L’utilisation de l’outil numérique et de plateformes collaboratives facilitera l’accès à la culture scientifique pour ces publics.

Les thématiques proposées seront : temps, histoire et évolution / terre, océan, univers / biodiversité / vivant, matière, technologie / sciences du numérique intégrant des thématiques communes : Images et Sons et Expérimentation Numérique interactive pour la diffusion scientifique.

Des actions pédagogiques et éducatives innovantes

Le projet se développera sur trois ans. Pour la première année il concernera une vingtaine de lieux, dont 15 collèges "pilotes". Les parcours thématiques de culture scientifique seront construits et déployés sur le territoire en cohérence avec les actions de culture scientifique déjà développées par l’éducation nationale avec le soutien du réseau régional Culture Science.

Les publics prioritaires seront repérés grâce à un partenariat étroit avec les collectivités et le rectorat de l’académie de Nice. Les établissements de l’éducation prioritaire sont particulièrement concernés.


ShareThis

Publier un nouveau commentaire

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011