Metropolazur

ShareThis

Nestlé-Galderma à Sophia : toute la division Nestlé Skin Health en vente !

L'annonce vient d'être faite : le géant suisse de l'agro-alimentaire met en vente Nestlé Skin Health, sa division consacrée aux soins de la peau, propriétaire de Galderma dont le centre de recherche en dermatologie va fermer dans 10 jours. Pour Nestlé, cela ne change rien dans les négociations qui se terminent. Mais pour l'instant, seule la société allemande Nuvisan a communiqué sur la reprise de 80 personnes, tandis que l'Américain Syneos reprendrait de 100 à 120 salariés. Le dernier point avant fermeture.


ShareThis

Une "Fête du Management" à Sophia autour des pratiques managériales


ShareThis

Villefranche : le forum formation met l'accent sur la thalasso


ShareThis

Cagnes : deux initiatives-phares pour l'emploi à Polygone Riviera


ShareThis

Cagnes-sur-mer : "job dating" avec "coaching" pour Polygone Riviera


ShareThis

Hôpital Arnault Tzanck Mougins Sophia : "job dating" le 18 septembre


ShareThis

Le Top 5 des métiers en voie de disparition selon l'Institut Sapiens

Ces métiers les plus menacés et qui sont appelés à disparaître au 21ème siècle selon le think tech strasbourgeois spécialisé dans les problématiques liées aux nouvelles technologies : 1- employés de banque et d'assurance; 2- employés de la comptabilité; 3- secrétaires de bureautique et de direction; 4- caissiers et employés de libre-service; 5- ouvriers de la manutention. Flash également sur les nouveaux métiers qui émergent aujourd'hui.


ShareThis

"Job Me, Shop Moi" à Nice : quand des étudiants sont les produits…


ShareThis

Galderma Sophia : 4 "repreneurs" pour 300 emplois maintenus

A quelques mois de la fermeture du site de R&D en dermatologie de Sophia Antipolis (550 emplois), la direction de Nestlé Skin Health a fait un point d'étape sur le dossier de "reprise". Quatre "repreneurs", présentés aujourd'hui devant le Comité d'Entreprise et les salariés, permettraient le maintien d'au moins 300 postes sur la technopole, tandis que près de 150 salariés ont pris le plan de départ "volontaire" et qu'une trentaine à peine (sur cent prévus) a choisi de rejoindre Lausanne.


Syndiquer le contenu
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011