ShareThis

Télémédecine : Accelis (Sophia) racheté par MNH Group

La start-up sophipolitaine Accelis (31 personnes, 4,6 M€ de CA), une des quatre sociétés leaders sur le marché de la télémédecine, a été rachetée par MNH Group, la Mutuelle nationale des hospitaliers. Dans le même temps, cette dernière a créé avec Etiam, une autre de ses acquisitions récentes, la société Acetiam qui ambitionne de devenir "le premier groupe européen de télémédecine multi-spécialités".


ShareThis

"Une Rose, Une Caresse" à Grasse : la beauté contre le cancer


ShareThis

Nice ne sera pas le candidat de la France pour l'Agence Européenne du Médicament


ShareThis

Median Technologies à Sophia : chiffre d'affaires en hausse de 64%!

La société sophipolitaine d'imagerie médicale, qui se présente désormais comme ""the Imaging Phenomics Company™", est en passe de réussir son pari. Après plusieurs levées de fonds conséquentes et quelques belles alliances réussies, elle voit son chiffre d'affaires décoller. A 6,4 M€ en 2016, il affiche une hausse de 64% sur 2015. Cette croissance devrait se poursuivre cette année avec un carnet de commandes bien rempli et les promesses de sa plateforme iBiopsy® qui ouvre sur la médecine de précision. La médecine de demain.


ShareThis

Med'Dates 2017 à Nice : 1er forum de recrutement des professions de santé


ShareThis

Polémique sur le vaccin anti-VIH : Biosantech répond au CNRS

Projet sérieux ou pas ? Le bras-de-fer avec la direction du CNRS engagé à l'occasion de la présentation des résultats de la première phase de test de son vaccin thérapeutique anti-VIH a jeté un froid. Présidente de la société sophipolitaine, Corinne Treger a tenu de répondre aux questions qui se posent : Biosantech a bien engagé les démarches pour la seconde phase de test et propose aux autorités publiques (CNRS/APHM) de se soumettre à toutes les vérifications demandées.


ShareThis

Sophia : bras de fer CNRS-Biosantech autour du vaccin anti-VIH

La présentation des résultats de la première phase de test du vaccin thérapeutique anti-VIH de Biosantech, résultats qui confirmaient l'intérêt de la découverte, n'a pu avoir lieu hier. La veille, la direction parisienne du CNRS avait interdit à son chercheur, le Dr Erwaan Loret de s'exprimer sur ses recherches. Corinne Treger, présidente de la société sophipolitaine, n'en reste pas moins bien décidé à se battre pour poursuivre le développement du vaccin anti Sida.


ShareThis

Une Semaine du Cerveau en Côte d'Azur riche en émotions


ShareThis

Nice : un scanner 4D pour le Centre Antoine Lacassagne


ShareThis

Median présente à Shanghai sa plateforme iBiopsy™ pour les pathologies hépatiques


Syndiquer le contenu
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011