ShareThis

CSS : en dix ans, les feuilles de style en cascade ont changé le visage du Web

En dix ans, elles ont changé le visage du Web, l'ont rendu plus attrayant, plus facile à consulter. Le Consortium World Wide Web (W3C) célèbre aussi, en cette fin décembre 2006, le dixième anniversaire des feuilles de style en cascade (CSS), technologie que les concepteurs utilisent pour créer des sites Web attrayants, économiques et flexibles. "La communauté des concepteurs confirme que l’utilisation des feuilles de style en cascade joue en faveur de l’esthétique des sites, tout en facilitant la création et en réduisant le coût" déclare Bert Bos, responsable de l’activité Style du W3C et co-auteur de la spécification devenue la norme CSS niveau 1, publiée le 17 décembre 1996.

 

Envoyez vos plus belles conceptions CSS

 

Pour célébrer cet anniversaire (nommé CSS10), le W3C invite les développeurs à envoyer leurs plus belles conceptions CSS pour figurer dans la galerie CSS10. Bert Bos et Håkon Lie, les co-auteurs à l’origine de la spécification CSS, sélectionneront les meilleures d'entre elles en fonction de leur originalité, utilité et esthétique. Nous acceptons les propositions jusqu’en décembre 2007 et les ajouteront au fur et à mesure à la galerie CSS10. Merci de les envoyer à .

 

Enfin, grâce aux efforts des utilisateurs, développeurs et traducteurs, le W3C met à disposition une nouvelle version du validateur CSS coïncidant avec le jour anniversaire de CSS.

 

CSS sépare le fond de la forme

 

CSS doit son succès aux nombreux avantages qu’elle confère aux développeurs. À commencer par la richesse de ses fonctions. À l’aide d’un simple style déclaratif, les créateurs exercent un contrôle aigu sur le positionnement, les marges et l’alignement, l’organisation en couches, les couleurs, le style des textes, la numérotation des listes, etc. En outre, l’orientation graphique, les styles de police et autres conventions varient d’un langage écrit à l’autre. CSS prend en charge un nombre croissant de traditions typographiques et son évolution a été considérable pour l’affichage des documents en plusieurs langues.

 

La réutilisation est un deuxième atout majeur. Les feuilles de style peuvent être partagées par plusieurs pages. Ainsi, en modifiant une seule ligne d'un CSS, il est facile de mettre à jour l’ensemble d’un site Web. Comme les feuilles de style peuvent être mises en cache, les performances n’en sont que meilleures.

 

CSS favorise l’accessibilité à de nombreux égards sans pour autant compromettre la conception artistique. La séparation entre les balises et le style permet aux agents d’accessibilité de véhiculer les informations pour répondre aux besoins des utilisateurs souffrant de handicaps. La conception CSS maintient un juste équilibre entre les besoins des auteurs et ceux des utilisateurs, et facilite ainsi l’utilisation d’un plus grand nombre de pages. Par ailleurs, les feuilles de style réduisent la dépendance à l’utilisation des tableaux HTML pour la présentation, obstacle potentiel pour les utilisateurs souffrant de handicaps qui ont recours aux technologies d’aide fonctionnelle telles que les lecteurs d’écran.

 

La publication inter-médias facilitée

 

Un autre avantage associé à CSS est de faciliter la publication inter-médias ; il suffit en effet d’appliquer la feuille de style appropriée pour afficher un même document à l’aide de différents appareils (qu’il s’agisse de grands écrans couleurs, de téléphones mobiles ou d’imprimantes). Les logiciels peuvent automatiquement choisir la feuille de style la plus adaptée (dont celle recommandée par l’auteur), ce qui donne toute latitude à l’utilisateur dans le choix des feuilles de style disponibles pour satisfaire ses besoins propres.

 

Les feuilles de style sont fréquemment utilisées pour styliser la conception HTML et peuvent également l’être dans les documents XML en complément du langage XSL préconisé par le W3C.

 

CSS3 au service du multimédia et de la multimodalité

 

CSS comporte plusieurs niveaux et profils. En général, les navigateurs sur postes de travail implémentent le niveau 1, 2 ou 3. Les autres programmes exploitent le profil approprié à leur plate-forme : téléphone mobile, assistant numérique personnel, télévision, imprimante, synthétiseur vocal ou autre appareil.

 

CSS niveau 1 (CSS1) définit les propriétés des polices, marges, couleurs et autres outils utilisés pour le style, communs à quasiment tous les profils des feuilles de style en cascade. Les premières démonstrations de CSS (écrites lors de l’ajout du support CSS dans Internet Explorer 3 de Microsoft) illustrent la première utilisation des feuilles de styles en cascade. Dans le cadre de la célébration de ce dixième anniversaire, le W3C a compilé un historique de la technologie CSS.

 

CSS niveau 2 révision 1 (CSS 2.1) inclut l’ensemble des fonctions CSS1 et ajoute le positionnement spatial, la numérotation automatique, les sauts de page, l'écriture bi-directionnelle (de droite à gauche ou de gauche à droite), ainsi que d’autres fonctionnalités.

 

CSS niveau 3 (CSS3), toujours en cours de développement, promet des fonctions plus puissantes et devrait faciliter l’implémentation et l’utilisation de la technologie CSS. CSS3 englobe tout le niveau 2 et ajoute de nouvelles fonctions telles que nouveaux sélecteurs, liens hypertextes riches, bordures et fonds, texte vertical, interaction utilisateur (par exemple, pour le style des XForms), fonctions vocales, rendu sur supports multimédias, etc.

 

Voir aussi

Dix ans de CSS : www.w3.org/Style/CSS10

Jardin Zen CSS, une demonstration de ce qu'on peut accomplir lorsqu'on utilise les CSS pour la conception web.: www.csszengarden.com/tr/francais/

 


ShareThis

Publier un nouveau commentaire

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011