ShareThis

Projet M@D : le maintien à domicile des personnes âgées via Internet

Mettre à disposition des personnes âgées ou dépendantes, de nouvelles technologies de l’information et de la communication, afin de favoriser leur maintien à domicile dans de bonnes conditions : c'est l'objectif du projet expérimental M@D, "Maintien à domicile des Personnes Agées via Internet", projet qui sera présenté mercredi 1er août, à 16 heures, au Conseil général par Christian Estrosi, secrétaire d’Etat chargé de l’Outre-Mer, président du Conseil général des Alpes-Maritimes.

 

Un système de télésurveillance par visiophonie associé à des services

 

Sur la Côte d'Azur, cette expérimentation consistera à installer via Internet un système de télésurveillance par visiophonie, associé à un ensemble de services, sociaux, médico-sociaux et sanitaires coordonnés. Afin d’intégrer facilement ce dispositif dans les habitudes de vie de la personne, l’outil retenu sera le téléviseur, présent dans la majorité des foyers. D’une utilisation simple, il permet à la personne âgée en appuyant sur un bouton d’être mise en relation directe avec un opérateur, 24 h/24, 7J/7. Celui-ci répondra directement à ses questions, à ses attentes, ou l’orientera vers les services compétents : médecin traitant, pharmacien, circonscription d’actions médicales et sociales, services à domicile, mais aussi famille, amis, voisins…

 

Les services proposés concerneront le portage de repas, de courses, l’aide à domicile, le ménage, le repassage, les déplacements, des aides administratives... La nuit, les appels seront transmis vers la plate-forme médicalisée et orientés en conséquence SAMU, pompiers… En cas d’alerte canicule, les personnes seront sensibilisées aux problèmes et bénéficieront de conseils spécifiques. Pour une utilisation optimale du dispositif un accompagnement à l’Internet (navigation sur internet, utilisation de courriels, E-administration) sera dispensé aux bénéficiaires.

 

Une centaine de seniors de Guillaume, Grasse et Nice expérimenteront le dispositif

 

Dans sa phase expérimentale, qui devrait s’étaler sur 12 mois, le dispositif M@D sera expérimenté auprès d’une centaine de seniors volontaires résidents dans les communes de Guillaume, Grasse et Nice. Parallèlement, des capteurs médicaux et de sécurité (fumée, monoxyde de carbone, gaz, température, tensiomètre, pèse-personne) seront également installés chez la personne âgée.

 

Mais, si le maintien à domicile s’appuie sur des services coordonnés, il doit également permettre aux personnes âgées de recréer du lien social. C’est la raison pour laquelle les seniors pourront, grâce à ce dispositif, converser gratuitement entre eux et avec leur famille en visiophonie. Ils pourront également bénéficier de programmes personnalisés disponibles sur un menu déroulant sur leur téléviseur (cours de cuisine, de gymnastique…), l’objectif final étant de leur permettre de se rencontrer. Sur la France, seuls deux départements, les Alpes-Maritimes et la Somme, ont été retenus par le ministère de la Santé, de la Jeunesse et des Sports pour porter ce projet expérimental liant nouvelles technologies et maintien à domicile.

 


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011