ShareThis

Pôle de Compétitivité : la Fondation Sophia Antipolis pour aider les PME

Une bonne nouvelle pour la Fondation Sophia Antipolis (FSA) qui est au cœur de l'organisation du 3ème Forum des Pôles de Compétitivité qui se tient aujourd'hui vendredi 9 novembre au CICA de Sophia Antipolis autour du rôle des PME dans les pôles. La FSA a été en effet sélectionnée par le MINEFE (Ministère de l’Économie, des finances et de l’emploi), dans le cadre de l’appel à projet "Partenariat Technologique International–S’associer pour gagner en compétitivité", pour aider les PME des pôles à participer à des programmes européens de recherche et à développer des partenariats technologiques avec des pays hors d’Europe.

 

L’objectif de cette mission est d’aider des PME innovantes membres des pôles de compétitivité Pégase, Astech, Finance Innovation, Gestion des Risques et Vulnérabilités des Territoires, Solutions Communicantes Sécurisées, Parfums Arômes Senteurs Saveurs à élargir leur base internationale, à s’inscrire dans des consortium de recherche, et à pénétrer les marchés de demain : Brésil, Russie, Chine, Inde, les pays du Maghreb et Israël.

 

Plusieurs accords internationaux annoncés aujourd'hui

 

D'autre part aujourd'hui, à l’occasion du forum "PME-Pôles de Compétitivité, une réalité à renforcer", la Fondation Sophia Antipolis a annoncé plusieurs accords internationaux :

  • avec les Kompetenznetze (équivalent allemand des pôles de compétitivité) sur la mise en œuvre d’actions bilatérales et d’échanges entre les pôles de compétitivité français et les clusters allemands et leur insertion systématique dans les programmes européens ;
  • avec le Zhongguancun Science Park (Z Park) de Pékin, un des plus importants parcs scientifiques chinois pour faciliter la rencontre entre pôles français et les nouveaux « hubs » technologiques chinois ;
  • avec Matimop (l'équivalent israélien d'Oseo) qui permettra l'installation à Sophia Antipolis d'un incubateur franco-israélien ;
  • avec la Fondation Torino Wireless pour lancer un réseau transnational de fondations spécialisées dans le développement de l’innovation et la recherche.

 

Un accord avec Microsoft pour l'implantation du programme "IDEES" à Sophia

 

Autre annonce faite aujourd'hui : la Fondation Sophia Antipolis vient de signer avec Microsoft un accord de coopération destiné à faciliter l’implantation du programme "IDEES" à Sophia Antipolis. Le programme "Initiative pour le Développement Economique des Editeurs et des Start up", a été lancé en octobre 2005, avec le support du Ministère de l’Industrie. Pour Microsoft France, il s’agit de soutenir la croissance de ses partenaires les plus innovants en leur offrant différents services : assistance technologique, support commercial et marketing, accompagnement technique, soutien à l’internationalisation, sessions de formation aux techniques de management.

 

Dans ce partenariat, la Fondation Sophia Antipolis développera une action forte de sensibilisation et d’information en direction des start up et des jeunes sociétés innovantes, pour leur permettre de bénéficier du dispositif mis en place par le programme IDEES. Une communication appropriée sera menée par les deux partenaires à travers leurs différents sites internet et leurs autres supports de communication. A ce jour, déjà 2 start-ups basées à Sophia ont bénéficié de l’accompagnement de Microsoft : Seemage et Keenéo.

 

.

 FSA : un statut de Fondation de recherche abritant

 

La Fondation Sophia Antipolis, créée en 1984 et déclarée d'utilité publique, remplit une mission fondamentale sur le site de Sophia Antipolis : l'animation scientifique et culturelle du parc. Elle a modifié ses statuts pour devenir, par décret du 7 février 2006, Fondation de recherche abritant. Son objectif est de faciliter échanges et réflexion prospective, au niveau français, européen et international, dans les domaines de la science, de l'industrie et de la culture. L'objectif de la Fondation est, par ailleurs, de créer l'environnement qui facilitera le développement de l’innovation, le montage de partenariats notamment à l’international et appuiera les transferts de technologie.

 

La Fondation propose régulièrement rencontres et échanges pour comprendre et anticiper les nouvelles lignes de force scientifiques, technologiques et culturelles qui orientent notre société mondialisée. Géographiquement au carrefour de l'Europe et de la Méditerranée, Sophia Antipolis a voulu aussi, dès l'origine, se situer au carrefour de la technologie, de l'art, de la philosophie et de l'éthique. "La création artistique et la création scientifique procèdent de la même nature " estime Pierre Laffitte, Sénateur des Alpes Maritimes et Président de la Fondation Sophia Antipolis.

 

 

 

 


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011