ShareThis

MobileOK : une solution du W3C pour développer le Web mobile

L'heure est désormais à l'Internet mobile. Il n'y a qu'à voir les dernières offres de "smartphone" et les forfaits associés ainsi que l'entrée de géants sur ce terrain comme Apple avec l'Iphone ou Google avec Android et un nouveau système d'exploitation pour s'en convaincre : désormais, le Web mobile est bien en route. Le W3C (World Wide Web Consortium) s'était placé bien en amont de ce mouvement en lançant voilà plus d'un an l'opération Web mobile.

 

L'organisme de standardisation du Web, dont le pilier européen est à l'ERCIM de Sophia Antipolis, continue sur cette lancée. Aujourd'hui, de Boston (Massachusetts, Etats-Unis) à l'occasion de la manifestation Mobile Internet World, Tim Berners-Lee doit faire un discours important intitulé "Sortir du huis clos : développer le Web mobile avec des standards ouverts". Le père du Web expliquera notamment comment mobileOK s'inscrit dans la vision du Web mobile du W3C.

 

Le vérificateur W3C mobileOK est un outil qui aide les auteurs à adopter les meilleures pratiques du Web mobile. Il exécute les tests définis dans la recommandation candidate Tests de W3C mobileOK Basic 1.0. Des tests qui se fondent sur les Meilleures pratiques du Web mobile 1.0, publiées dans le cadre de l’initiative Web mobile du W3C. Les Meilleures pratiques expliquent comment réduire le coût de la conception de contenu Web et améliorer la navigation sur des appareils mobiles. Tout outil implémentant ces tests peut vérifier automatiquement si une page Web est adaptée pour les terminaux mobiles.

 

A travers ce vérificateur, c'est une nouvelle manière de créer et de rechercher du contenu Web mobile que le W3C propose. Les concepteurs de sites Web sont ainsi invités à exécuter la version alpha du vérificateur W3C mobileOK pour que leurs contenus fonctionnent sur un large éventail de périphériques mobiles. Au Mobile Internet World de Boston, Sean Owen, de Google, montrera d'autre part comment le vérificateur a été développé avec la perspective des moteurs de recherche.

 

"Il est plus facile d’afficher un site Web sur un appareil mobile dès lors que vous disposez du bon outil", explique Dominique Hazaël-Massieux, responsable de l’initiative Web mobile du W3C. "Il est désormais possible d'atteindre un public plus large en validant votre site avec W3C mobileOK."

 


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011