ShareThis

Lancement réussi pour le satellite Jason-2, le veilleur des océans

Le satellite Jason-2, dont Thales Alenia Space est le maître d’œuvre, a été lancé avec succès par un lanceur Delta II, depuis le site de Vandenberg en Californie. Jason-2, qui avait quitté son site d'intégration de Cannes fin avril, a été placé sur la même orbite que son prédécesseur Jason-1. Il se trouve ainsi sur une orbite inclinée à 66° et à 1336 km d’altitude pour assurer une couverture quasi complète des océans non glacés (95% des mers libres).

 

Destiné à l'étude des océans et du climat, Jason-2 va ainsi prendre le relais de Jason-1, toujours opérationnel après sept années passées en orbite. Il poursuivra les observations du niveau des océans et de la circulation des courants océaniques initiées en 1992 par le satellite Topex-Poséidon et reprises à partir de 2001 par Jason 1. La mission d’océanographie opérationnelle Jason-2, fruit d’une collaboration quadripartite développée entre le CNES, la NASA et les deux organisations météorologiques Eumetsat et la NOAA, ira cependant au delà de celle de son prédécesseur. Elle permettra de lancer de nouveaux services tels que les prévisions marines destinées aux navires et le couplage de ces données avec les prévisions météorologiques.

 

Basé sur une plate-forme Proteus, Jason-2 embarque l’altimètre Poséidon-3 développé lui-aussi par Thales Alenia Space. A sa précision de mesure inégalée s’ajoute un mode expérimental capable de fournir des mesures au plus près des zones côtières ainsi que sur les lacs et les rivières. L’altimètre bi-fréquence Poséidon-3 demeure l’instrument clé de ce programme d’observation.

 

"Le succès de ce lancement est une étape importante dans le domaine de l’océanographie opérationnelle et Thales Alenia Space se réjouit d’être une fois de plus un partenaire de la communauté travaillant à la surveillance du climat" a déclaré Reynald Seznec, Président Directeur Général de Thales Alenia Space. "Notre société participe au succès des missions altimétriques depuis l’origine et plus récemment avec le contrat Sentinelle 3, elle conforte son implication et la reconnaissance de son savoir faire au travers du grand programme européen GMES (Global Monitoring for Environment and Security)".

 

Numéro un mondial en altimétrie spatiale, Thales Alenia Space participe en effet depuis plus de vingt ans aux grands défis environnementaux, qu’ils soient météorologiques ou océanographiques. La société est également le leader européen dans les charges utiles optique et radar haute résolution à usage civil ou militaire.

 


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011