ShareThis

Immobilier : Pierre Laurent, nouveau président de la FNAIM Côte d'Azur

Un nouveau président pour la FNAIM Côte d’Azur. Pierre Laurent a été choisi en fin de semaine dernière par le conseil d'administration de la fédération azuréenne pour succéder à Jérôme Renaud dont le mandat de trois ans arrivait à son terme. Pierre Laurent, 61 ans, marié père de deux enfants, dirige le cabinet immobilier L’Adresse à Mandelieu (8 salariés). Engagé activement aux côtés de la FNAIM depuis presque 30 ans, il a été notamment l’un des membres fondateurs en 1999 du réseau commercial de la FNAIM.

 

Les grands axes pour les trois ans

 

Alors que la crise touche particulièrement le secteur de la vente immobilière, Pierre Laurent a présenté les grands axes de la mandature 2009/2012. En résumé ce sont quatre mots -Partager, Pratiquer, Former, Informer-, et un objectif principal, à savoir "défendre et promouvoir nos métiers, et accompagner les professionnels de l’immobilier vers l’excellence". Le nouveau président a aussi rappelé les fondamentaux des métiers de l’immobilier : "l’agent immobilier n’est pas un simple intermédiaire, mais doit et peut proposer une offre globale de services. Ce qui implique des mises à jour régulières des connaissances, des formations aux nouveaux métiers et nouveaux outils de communication avec la clientèle".

 

Plus concrètement, les principaux axes de développement ont été ainsi déclinés :

  • Développer la communication et l’information envers les adhérents, en créant un intranet dont les fonctionnalités permettront un forum de discussions par thématiques, et des témoignages de professionnels sur telle pratique ou tel service nouveau.
  • Mettre en place un Quizz conjoncture, afin de recueillir en temps réel les informations sur le marché
  • Recruter de nouveaux adhérents, afin de développer la représentativité de la FNAIMCôte d’Azur
  • Poursuivre la politique d’ouverture, en offrant une partie des services à des non adhérents (formations, réunions techniques..)
  • Poursuivre la lutte contre la concurrence déloyale, c’est à dire combattre tous les intermédiaires illégaux qui foisonnent dans notre département. C’est aussi rester plus que jamais vigilants sur le strict respect des règles par de nouveaux professionnels, notamment ceux filiales de groupes bancaires.

 

Un métier qui évolue vers une offre globale

 

L’assemblée générale s’est terminée par une conférence sur l’évolution du métier vers une offre globale incluant des services connexes à l'entretien du bien vendu ou à l'installation des nouveaux occupants. Il peut s'agir ainsi d'entretien-maintenance de résidence, de relocation pour ceux qui arrivent dans le département, de déménagement ou de home staging pour embellir le bien immobilier en vue de la vente. Dans ces nouveaux services, aussi, les pistes du mandat unique, ou mandat de recherche pour mieux répondre à un cahier des charges précis.

 


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011