ShareThis

Wipro : les salariés n’ont pas vu le coup venir

Wipro, une multinationale indienne, va fermer son site de Recherche et Développement implanté à Sophia Antipolis, condamnant ainsi au chômage 61 personnes, alors même que le groupe continue à faire des bénéfices. Hier, symboliquement, les salariés de Wipro se sont rendus en procession à leur enterrement, après avoir reçu le soutien des élus du Conseil Régional.

Pour Jérôme Vanthournout, représentant des salariés, cette fermeture est d’autant plus un coup de massue, que le personnel avait accueilli l’arrivée du groupe indien en 2006, avec beaucoup d’optimisme. Wipro avait d’ailleurs adopté la technologie développée à Sophia Antipolis dans Wifi, avant que cette fermeture n’arrive par surprise.

 

 


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011