ShareThis

Aéroport Nice Côte d'Azur: l'année terrible

Après un premier semestre difficile, le trafic passager marque des signes de reprise sur la saison été. Comme la majorité des grands aéroports européens, Nice Côte d'Azur subit l’impact de la crise économique qui affecte le transport aérien mondial. Ainsi le trafic cumulé depuis le 1er janvier accuse une baisse de -6%.

 

Toutefois, les résultats de la saison été, juillet et août, montrent une amélioration sensible du trafic avec une baisse limitée à -1,6%. On en reste toujours sur une baisse, mais le fait positif, c'est que le trafic international, celui qui souffre le plus depuis le début de la crise, est en croissance : +0,9%. En juillet et août, le trafic est resté très dense avec un nombre de passagers qui dépasse les 1.136.000 dont 60% à l‘international.

 

Au niveau de la palette de destinations ouvertes au départ de Nice, l’été 2009 a été comparable à l’été 2008 avec de nouvelles liaisons comme Bucarest ou la réouverture du vol sur Naples. L’Aéroport a totalisé ainsi cet été 100 destinations avec 55 compagnies aériennes régulières. Début septembre toutefois, un "crash" de low cost a été encaissé : celui de la compagnie Sky Europe qui assurait cinq fréquences hebdomadaires sur Vienne, en complément de celles d’Austrian, et qui a arrêté tous ses vols.

 

Cette tendance à la reprise du trafic sur Nice Côte d'Azur devrait se poursuivre en septembre. Avec cependant une menace nouvelle qui se précise : celle de la pandémie grippale qui pourrait affecter notablement les déplacements. Président du Directoire des Aéroports de la Côte d’Azur, Hervé de Place, reste néanmoins confiant. "Dans un contexte difficile qui affecte globalement l’ensemble de l’industrie du transport aérien, Nice Côte d'Azur présente une tendance à la reprise encourageante montrant la confiance des compagnies aériennes qui ont maintenu intégralement leur offre pour la saison été", relève-t-il.

 

 


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011