ShareThis

Nice : 55.000 visiteurs pour "C'est pas classique"

Un joli succès pour la musique classique avec quelque 55 000 visiteurs au rendez-vous de la 5ème édition de "C'est pas classique" (52.000 l'an dernier) qui s'est jouée de vendredi à dimanche. "Une belle victoire pour la culture qui a permis, en trois jours, à un vaste public, qui ne fréquente habituellement pas les concerts symphoniques ou l'opéra, de découvrir la musique classique," a commenté Eric Ciotti, président du Conseil général soulignant la "programmation de qualité riche et éclectique" qui avait été faite et l'organisation de quelque 100 concerts gratuits "à la carte".

 

Pour cette édition 2009, le festival a gagné en ampleur et en reconnaissance, avec, comme dénominateur les grands orchestres philharmoniques. Brigitte Engerer, Elisabeth Vidal, Laurent Korcia, Peter Guth, Vincent Tailleur, Nicolas Bringuier, étaient certes au rendez-vous, mais l’orchestre philharmonique de Monte Carlo en concert d’ouverture vendredi soir, sous la direction d’Emmanuel Krivine, le grand concert de clôture avec l’orchestre philharmonique de Nice et l’Orchestre Régional de Cannes-Paca, réunis pour la première fois, sous la direction de Philippe Bender, ont fait salle comble. Sans oublier bien sûr la prestation de l’Orchestre "Musique des Equipages de la Flotte de Toulon" sous la Direction de Marc Sury, la répétition publique de l’Orchestre Philharmonique de Nice (musique de la dynastie des Strauss).

 

Côté nouveauté, "C’est pas classique" a proposé cette année l’orchestre virtuel 3D, une conception originale de Luc Martinez, qui a permis au public, qu’il soit néophyte ou averti, une immersion musicale au chœur de l’orchestre. L’aspect pédagogique a été valorisé, avec la volonté du Conseil général d’offrir cette année, une après-midi en avant-première aux collégiens du département, qui ont pu découvrir la musique classique en assistant aux répétitions des concerts prévus le soir de l’ouverture (1.000 d’entre eux ont répondu à l’invitation). Cette année, d'autre part, la salle les "Muses" proposait 1 200 places supplémentaires par rapport aux éditions précédentes : le public a pu ainsi assister à 10 concerts, dont la finale du concours international de piano de Nice Côte d’Azur.

 

 


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011