ShareThis

Smartphones : la révolution des applications web mobile

Quel futur pour le web mobile actuellement en pleine révolution ? Le NouvelObs apporte un regard sur cette question à travers une interview de Dominique Hazaël-Massieux. Le responsable de l'activité web mobile au W3C voit dans les téléphones ultra-connectés des ""ponts entre le monde virtuel et le monde réel". Boris Manenti, qui a réalisé l'entretien, insiste sur un point clé de cette révolution : les applications web mobile du type Facebook, Gmail ou Google Maps. Selon Dominique Hazaël-Massieux, elles devraient largement se déployer dans les deux ans qui viennent. "Il s'agit d'utiliser les atouts du mobile dans une application lancée par le navigateur", explique le spécialiste du W3C. "Tout passe par le navigateur web. Le développement se rapproche d'un site, mais la présentation est comme une application".

 

L'intérêt de cette pratique ? "Une application n'aura besoin de n'être développée qu'une seule fois pour être disponible sur tous les systèmes et donc tous les terminaux. Aujourd'hui, la grande question concerne les systèmes d'exploitation. Nous sommes face à une fragmentation très importante entre Apple (iOS), Google (Android), Microsoft (Windows 7), Nokia (Symbian), Samsung (Bada), etc." Ces applications seront capables d'utiliser tous les capteurs et spécificités du téléphone (géolocalisation, appareil photo et vidéo, boussole, micro, accéléromètre, gyroscope... qui fonctionneront via le navigateur d'ici l'an prochain). De plus, les applications web mobile, sur lesquelles vont maintenant porter les efforts du World Wide Web Consortium, sont également disponibles sur les ordinateurs, la télévision, l'automobile… La grande convergence.

 

Conséquence de cette révolution des applications web mobile, Dominique Hazaël-Massieux pronostique la fin à long terme des "App Stores" qui disparaitront ou seront intégrés dans une approche plus globale. "L'App Store me rappelle les premières années de l'Internet où dominaient les répertoires de sites web. Aujourd'hui, les portails ont pratiquement disparus au profit des moteurs de recherche. Avec les applications, c'est pareil. Aujourd'hui, trouver l'application dont on a besoin n'est pas toujours aisé. Avec les applications web mobile, ce sera beaucoup plus simple."

 

Lire sur le NouvelObs.com : "A long terme, les AppStore vont disparaître"

A lire également sur MagIT.fr : "Le W3C veut faire du Web la plate-forme de développement des applications mobiles"


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011