+14,4% en mars : l'incroyable remontée du chômage dans les Alpes-Maritimes

Chomage PACA T1 2020

Une vertigineuse ascension du chômage dans les Alpes-Maritimes avec une augmentation de 12,9% sur trois mois et surtout de 14,4% sur un mois. Fin février ainsi on comptait  63.820 chômeurs de catégorie A (sans activité); fin mars, on était monté à 73.010 (ce que n'indiquait pas le bulletin trimestriel de Pôle Emploi où une erreur s'était glissée, indiquant un total de 67.010 chômeurs de catégorie A fin mars). En un mois, de fin février à fin mars, sous l'effet du coronavirus et des mesures de confinement, les Alpes-Maritimes ont ainsi enregistré 9.200 chômeurs de plus !  Du jamais vu et une remontée sur les sommets de 2016, gommant ainsi la lente décrue qui avait été enregistrée au fil de quatre années. (Sur le graphique, la remontée en flèche du chômage en PACA).

Ces chiffres sont tout juste un peu moins impressionnants si l'on considère l'ensemble des trois catégories (A,B,C), intégrant les demandeurs d'emploi ayant eu une faible activité : +5,9% avec un total de 103.990 personnes pour le mois de mars (+4,9% sur trois mois).

Explication. Pour Pôle Emploi, l’accroissement des effectifs inscrits aussi bien en catégories A, que B ou C sur mars "provient à la fois d’une nette augmentation des entrées à Pôle emploi (+5,5 %) et d’une très forte baisse des sorties (-29,0 %)". Il est également expliqué que "les entrées pour fins de mission d’intérim et fins de contrats courts sont en hausse, la mise en place du confinement ayant conduit à des non-renouvellements ainsi qu’à de moindres nouvelles embauches de courte durée".

Mais les chiffres des Alpes-Maritimes montrent aussi que l'emploi a été plus touché dans le département qu'au niveau national (+7,1% dans la catégorie A en mars pour la France), mais aussi régional (+8,7% en mars pour la PACA).

Pôle Emploi relève que fin mars 2020, les évolutions sur trois mois du nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A par département se situent entre +4,9 % et +12,9 % : Alpes-de-Haute-Provence (+7,7 %), Hautes-Alpes (+9,3 %), Alpes-Maritimes (+12,9 %), Bouches-du-Rhône (+4,9 %), Var (+6,3 %) et Vaucluse (+5,5 %).

Les évolutions sur un mois, toujours en catégorie A, se situent entre +6,4 % et +14,4 % : Alpes-de-Haute-Provence (+9,2 %), Hautes-Alpes (+10,6 %), Alpes-Maritimes (+14,4 %), Bouches-du-Rhône (+6,4 %), Var (+8,2 %) et Vaucluse (+6,9 %).

Quant aux prochains mois, on peut craindre qu'ils soient encore plus mauvais pour l'emploi azuréen alors que le tourisme reste toujours à l'arrêt complet, avec hôtels, restaurants, cafés fermés, que les commerces vont à peine commencer à ouvrir à partir du 11 mai et que le BTP reprend à petite vapeur. Un désastre!

 

Étiquettes