5G : un an après, premier bilan mitigé pour Monaco Telecom

Monaco Telecom 5G

Les enchères 5G viennent de se terminer en France avec 11 blocs de fréquences vendues pour 2,786 milliards d'euros et un vainqueur Orange. L'opérateur télécom remporte quatre blocs et dispose de 90 MHz, contre 80 MHz pour SFR, et 70 MHz chacun pour Bouygues Telecom et Free. Cette étape franchie, les premières commercialisations de services 5G sont maintenant attendues dans plusieurs villes françaises d'ici la fin de l'année. Un début de commercialisation qui porte les regards sur Monaco, premier Etat entièrement couvert par la 5G.

A peine une centaine d'abonnés 5G

La Principauté avait en effet ouvert le bal avant tout le monde, en juillet 2019, il y a un peu plus d'un an, en activant le réseau 5 G que lui avait mis en place Huawei sur la totalité de son territoire. Qu'en est-il de l'expérience monégasque un an après ? Le Journal de Montréal s'y est intéressé et résume ainsi le premier bilan tiré : "un nombre de clients encore balbutiant, une offre de téléphones intelligents limitée, mais la Principauté mise sur les usages en entreprise et l’arrivée de nouveaux matériels pour un développement à plus grande échelle".

Selon Frédéric Genta, délégué interministériel à la transition numérique de la Principauté, Monaco Telecom, que pilote Xavier Niel, ne compte qu'une centaine d'abonnés 5G sur 40.000 abonnés mobiles. Un chiffre qui apparaît d'autant plus faible que l'abonnement 5G est vendu sans supplément de prix. Une des raisons avancées de cette faible percée : 80% des utilisateurs monégasques sont équipés d'iPhone et Apple n'a pas encore commercialisé de smartphone compatible 5G. Le lancement du prochain iPhone 12 devrait y remédier.

D'abord une révolution pour les entreprises

Si la 5G ne s'est pas encore enracinée dans le grand public, elle a "attiré quelques entreprises" comme Vizua 3D Entertainment, startup de réalité augmenté installée dans la pépinière MonacoTech. La puissance de la 5G est aussi utilisée par les sapeurs-pompiers de Monaco pour leurs drones de reconnaissance. Le transfert d'images en temps réel peut ainsi se faire en toute fluidité.

Pour Martin Peronnet, directeur de Monaco Telecom cité par le Journal de Montréal, "la 5G est avant tout une révolution pour les entreprises, ça permet de déployer de nouveaux usages, de déployer de la connectivité plus rapidement, d’automatiser des usines, sans tirer des câbles de partout. Ce sont des usages en devenir".

 

Étiquettes

Ajouter un commentaire