Accord LR-LaREM pour les Régionales PACA : un séisme politique

L'annonce faite hier par Jean Castex, premier Ministre, du retrait de la liste de LaREM pour les prochaines élections régionales a fait l'effet d'un véritable choc dans le monde politique français. Si Renaud Muselier assure que la voie "du rassemblement contre les extrêmes est celle de la raison et du bon sens", à un an de la présidentielle, cette alliance LR-LaREM du premier tour est vue comme un cadeau au RN propulsé comme seule alternative d'opposition.

Renaud Muselier

Une déflagration ! Un choc tectonique dans le monde politique français ! L'annonce faite hier par le premier Ministre Jean Castex dans le JDD (Journal du Dimanche) du retrait de la liste de LaREM pour les Régionales PACA a fait l'effet d'une bombe. Et cela, bien au-delà de la Paca et des élections régionales du 20 au 27 juin. Car face au risque d'une victoire de Thierry Mariani et du RN, le retrait de Sophie Cluzel et de la liste LaREM a pour corollaire une fusion dès le premier tour avec la liste LR de Renaud Muselier. Moins d'un an après la prochaine présidentielle, -c'est surtout ce qui fâche-, elle dessine la perspective d'une recomposition politique nationale avec une alliance d'une partie de LR avec LaREM, face au Rassemblement National, ce que les responsables de LR ne veulent absolument pas. (Photo DR : Renaud Muselier sur son compte Twitter).

Renaud Muselier ne "pourra pas bénéficier de l'investiture LR"

Les réactions des responsables LR montrent bien que la portée de cet accord dépasse la seule Région SUD. Hier, le président du parti, Christian Jacob, a immédiatement envoyé un communiqué stigmatisant "de petites manœuvres électorales en PACA". Il assure aussi que Renaud Muselier ne "pourra pas bénéficier de l'investiture LR" rappelant les "règles des Républicains qui imposent qu'il n'y ait aucun accord de premier tour avec LREM". Même position chez plusieurs ténors nationaux de LR comme Xavier Bertrand, candidat déjà déclaré à la présidentielle, qui a parlé d'un "accord irresponsable" qui fait du RN "le premier opposant, le seul opposant".

Fracture chez les élus LR de la Région PACA

La fracture est beaucoup plus sensible en PACA où Hubert Falco à Toulon et Christian Estrosi à Nice font bloc avec Renaud Muselier. "Je soutiens @RenaudMuselier pour que la Région continue à porter des valeurs de tolérance, de responsabilité & contrairement à ceux qui ne pensent qu’aux échéances présidentielles ou législatives, nous n’avons pour objectif que de faire avancer les Alpes, la Provence la Côte d’Azur" a twitté ainsi hier le président de la Métropole Nice Côte d'Azur.

Lui-même avait été élu il y a six ans avec les voix du PS dont la liste était alors menée par Christophe Castaner. Mais le désistement de la liste PS ne s'était fait qu'au second tour pour éviter que le FN (son nom à l'époque) n'emporte la région. Maire de Toulon, Hubert Falco a quant à lui renouvelé son "soutien plein et entier" à Renaud Muselier ajoutant que "rassembler des femmes et des hommes face à l'extrémisme a toujours été ma ligne de conduite."

Pour Eric Ciotti, "un coup de poignard dans le dos"

D'autres ténors locaux de LR se sont portés résolument contre cet accord. Le plus virulent, Eric Ciotti, président des Républicains des Alpes Maritimes et président de la commission nationale d'investiture de LR, a stigmatisé sur Twitter "un coup de poignard dans le dos. Je le savais, dès avant le premier tour de la présidentielle, ils préparaient leur mauvaise soupe sur le petit feu élyséen dans la mauvaise marmite En Marche". Réprobation aussi chez David Lisnard, l'homme politique local qui monte au plan national. Le maire de Cannes et porte-parole des maires de France réclame une "offre claire pour notre pays (loin et libre des arrangements politiciens qui réduisent le débat à un duel-duo mortifère LREM/RN)."

C'est aussi la position du député Eric Pauget à Antibes qui voit dans cette fusion un cadeau au RN. "Le #RassemblementNational a pris 10 points ce matin en @MaRegionSud sans rien faire. Merci @RenaudMuselier et @JeanCASTEX ! Stratégie qui se refermera dangereusement sur ses protagonistes". L'accord LR-LaREM pour la PACA n'a en tout cas pas fini de faire des vagues.

Étiquettes

Ajouter un commentaire