Adolphe Colrat, nouveau préfet des Alpes-Maritimes

Posté mer 19/06/2013 - 12:17
Par admin

Agé de 58 ans, en poste actuellement comme préfet de la Manche, Adophe Colrat remplacera Christophe Mirmand nommé récemment préfet de la région Corse. Issu de normale sup et de l'Ena, il a suivi une carrière alternant administration centrale et préfectorale. Il a été notamment Haut-commissaire de la République en Polynésie française de 2008 à 2011.

Adolphe Colrat, nouveau préfet des Alpes-Maritimes

On sait depuis la fin de cette matinée qui remplacera Christophe Mirmand, comme préfet des Alpes-Maritimes : il s'agit d'Adolphe Colrat, actuel préfet de la Manche. Sa nomination a été actée ce matin en Conseil des Ministres. Né le 25 avril 1955 à Lyon, marié, 4 enfants, Adolphe Colrat est issu de l'École normale supérieure et de l'ENA. Sa carrière a alterné entre l'administration centrale et la préfectorale et il aura travaillé aussi bien en France métropolitaine que dans la France d'outre-mer. Ainsi, son premier poste de préfet, en 2004, a été dans les Ardennes, tandis qu'il aura été de 2008 à 2011 le Haut-commissaire de la République en Polynésie française.

Dans ses fonctions de haute administration, il aura été entre autres chargé de mission auprès du directeur général de la Police nationale (1987), puis, de 1990 à 1992, sous-directeur de l'urbanisme, du logement et des équipements à la préfecture de Paris. Ajoutons, passage qui pourra lui être utile à Nice qui accueille en septembre les Jeux de la Francophonie, qu'il a été en 1995, directeur de cabinet de la secrétaire d’État chargée de la Francophonie, Margie Sudre.

"Il est entré dans la préfectorale à un moment clé de l'histoire de l'administration française, avec les premières lois sur la décentralisation en France initialisées par Gaston Defferre. De même a-t-il été nommé haut-commissaire de la Polynésie française quelques années à peine après la loi organique faisant de ce territoire un pays d'outre-mer, et renforçant l'autonomie de ces îles et le pouvoir des élus locaux pour tenter de couper court aux arguments des indépendantistes. Dans les deux cas, le rôle de représentant de l’État était à réinventer", peut-on lire à propos d'Adolphe Colrat dans Wikipedia.

Ajouter un commentaire