Aéroport : le trafic replonge au plus bas avec le reconfinement

Aéroport T2

C'est de nouveau le "trou d'air" pour l'aéroport Nice Côte d'Azur. Après une courte et relative embellie en juillet-août avec la saison estivale, le trafic était déjà bien redescendu en septembre. Un bas étiage qui s'est poursuivi sur octobre. Mais avec le reconfinement imposé fin octobre, novembre est encore redescendu d'un cran avec une vingtaine de vols par jour (arrivées et départs confondus ce qui fait une moyenne d'une dizaine de liaisons actives) contre 135 en cette période de l'année. Soit, grosso modo, 15% à peine du trafic habituel.

Aujourd'hui ce trafic se résume principalement à la France avec des avions très peu remplis (30% en moyenne avance l'aéroport) et avec, là aussi, une forte diminution d'activité. Ainsi, la liaison Nice- Paris CDG est passée de 7 à 2 vols quotidiens, le Nice-Paris Orly, d'une quinzaine à 3. Exemple aujourd'hui mardi 17 novembre : sont inscrits aux arrivées, 2 Paris CDG-Nice par Air France, 5 Paris Orly-Nice dont 1 par Easyjet, 6 Corse-Nice (Bastia, Calvi, Ajaccio, Figari) par Air Corsica et, seul vol à l'extérieur de la France, un Amsterdam-Nice par KLM. Avec aucune arrivée entre 12 et 17 heures. Le désert pendant 5 heures.

Autant dire que la réouverture du Terminal 1, un temps envisagée au premier trimestre 2021, sera reportée et n'aura pas lieu certainement avant la fin de l'année prochaine ou au-delà. D'autant plus que les perspectives de l'aérien ont été pour l'instant encore revues à la baisse avec un retour au niveau normal d'avant-crise repoussé au mieux en 2024 et au pire en 2029 ! L'arrivée d'un vaccin au début de 2021, pourrait heureusement changer la donne. Mais pour cette année, l'aéroport doit encore baisser ses prévisions de trafic et les ramener autour de 5 millions de passagers en 2020 contre 14,8 millions en 2019. Année noire.

Étiquettes

Ajouter un commentaire