Alcatel Alenia Space à Cannes : la fusion finalisée

Posté lun 04/07/2005 - 00:00
Par admin

Après le feu vert de Bruxelles, Alcatel et Finmeccanica ont finalisé le 1er juillet la création de leurs deux sociétés communes. Une bonne affaire pour le site de Cannes (2.000 salariés et 400 sous-traitants), siège opérationnel de la société dédiée à la réalisation de systèmes spatiaux.

Alcatel Alenia Space, détenu à 67% par Alcatel et à 33% par Finmeccanica, regroupe désormais les activités d’Alcatel Space et d’Alenia Spazio. La société assurera la conception, la réalisation et la production des systèmes spatiaux, des satellites, des charges utiles, des infrastructures orbitales, du transport spatial, des instruments et systèmes sol associés, pour les applications civiles et militaires. Le siège opérationnel d’Alcatel Alenia Space est basé à Cannes, avec des sites industriels en France, en Italie, en Belgique et en Espagne. Avec un chiffre d’affaires estimé à 1,8 milliard d’euros en 2004 et près de 7 200 salariés, Alcatel Alenia Space est le leader européen sur le marché des systèmes satellitaires.Une opportunité de croissance majeureLa création d'Alcatel Alenia Space pour la réalisation de systèmes spatiaux et de Telespazio Holding pour les services "représente une opportunité de croissance majeure pour Alcatel et Finmeccanica", est-il noté dans un communiqué. "L’objectif commun est la consolidation de leur leadership dans les systèmes et services pour satellites de télécommunications, leur permettant ainsi d’acquérir une position forte au sein des programmes européens les plus importants, tels que Galileo et GMES, et de renforcer les secteurs de la défense et de la sécurité par satellite, ainsi que ceux liés à l’observation, à l’exploration et à la science".Ainsi dans Galileo, le nouvel ensemble détiendra près de 40 % de la phase de construction des 26 satellites et des segments sol. Globalement, l'activité d'Alcatel Alenia Space est appelée à légèrement évoluer. La part institutionnelle devrait monter à 65 % (20 % dans la défense et 45 % dans le gouvernemental civil) tandis que la part commerciale baissera vers les 35 %. Pascale Sourisse, Pdg d'Alcatel Space deviendra Président-directeur général de cette nouvelle société, tandis que Giorgio Zappa, directeur général de Finmeccanica, assurera la présidence du conseil de surveillance d’Alcatel Alenia Space.Telespazio Holding, détenu à 67% par Finmeccanica et à 33% par Alcatel, regroupe les activités et les services de Telespazio et d’Alcatel Space. La société assurera les opérations et services pour les solutions spatiales, notamment le contrôle et l’exploitation des systèmes spatiaux, ainsi que les services à valeur ajoutée pour les réseaux, les services multimédia et l’observation de la Terre. Le siège de Telespazio Holding est basé à Rome, en Italie, avec des sites industriels en Italie, en France et en Allemagne. Avec un chiffre d’affaires estimé à 350 millions d’euros en 2004 et près de 1 400 salariés, Telespazio Holding, qui sera présidé par Giuseppe Veredice (Olivier Houssin, membre du comité exécutif d’Alcatel assurerant la présidence du conseil d’administration) est un acteur clé sur le marché des services spatiaux.Opération "Odyssée" 2006-2009 : la grande restructuration du site cannoisPour l'établissement de Cannes, cette fusion devrait être bénéfique et permettre d'ancrer encore un peu plus Alcatel Space à Cannes. L'installation du siège opérationnel d'une part et l'augmentation d'activité devrait dans les prochaines années amener une centaine de postes supplémentaires. Parallèlement, l'établissement cannois, premier exportateur du département, très gros employeur aussi (environ 2000 salariés et 400 sous-traitants) a lancé un grand programme de réorganisation du site. Récemment, après plusieurs années de négociation, un accord est intervenu avec la ville de Cannes. Celle-ci met à disposition de la société, pour un loyer annuel symbolique de 1 euro, les 34 000 m2 du marché alimentaire de gros de La Bocca, permettant au constructeur de satellites de réorganiser son site industriel. Jusqu'à présent en effet, Alcatel Space se retrouvait coincé entre mer et voie ferrée, éclaté sur quatre zones et sans réelle possibilité d'expansion.Baptisé "Odyssée", le projet de restructuration du site devrait démarrer l'an prochain. La ville y contribuera à hauteur de 20 millions d'euros dans des réaménagements de voierie. Alcatel Alenia Space engagera un investissement de l'ordre de 45 millions d'euros pour la construction de trois bâtiments d'une superficie totale de 26.000 m2. Un bâtiment sera dédié aux bureaux, un deuxième accueillera la logistique et le troisième bâtiment, abritera la construction de satellites et comportera de nouvelles salles blanches. L'opération "Odyssée" devrait être terminée en 2009, et permettra au constructeur cannois de satellites de disposer d'un outil industriel adapté à ses ambitions.

Ajouter un commentaire