Alpes-Maritimes : la dégradation accélérée de la situation de l’Emploi

Posté sam 15/06/2013 - 16:15
Par admin

Les chiffres clés de la conjoncture économique dans les Alpes-Maritimes ont été dévoilés hier au siège de la CCI Nice Côte d’Azur. Rencontre avec Laurence Chaleil, vice-Présidente de l’UPE 06, pour évoquer la forte dégradation de la situation de l’emploi dans le département, marquée notamment par le franchissement du cap symbolique des 60 000 demandeurs d’emplois. Quant au nombre total d’emploi, il baisse car la création d’auto-entreprises s’effrite et ce n’est pas la réforme en cours du statut des auto-entrepreneurs qui risque d’enrayer cette tendance.

Alpes-Maritimes : la dégradation accélérée de la situation de l’Emploi

Présentation hier, au siège de la CCI Nice Côte d’Azur, des chiffres clés de la conjoncture économique dans les Alpes-Maritimes. Des résultats inquiétants, en particulier concernant l’Emploi dont la situation s’est fortement détériorée au cours des derniers mois. Dans un contexte économique dégradé, la baisse du nombre d’emplois se généralise aux différents secteurs d’activité du département, hormis celui des Services qui progresse légèrement. A fin 2012, le nombre total d’emplois dans les Alpes-Maritimes s’élevait à 450 000, un chiffre a peu près identique à celui de la fin 2011, mais en nette diminution par rapport à ceux enregistrés à la fin des deuxième et troisième trimestres de 2012 où ils dépassaient les 460 000. La dégradation est encore plus visible si l’on s’intéresse aux demandeurs d’emploi (de catégorie A) dont le nombre a franchi le cap symbolique des 60 000 chômeurs pour atteindre 61 000 à fin avril 2013, soit plus de 8 000 demandeurs d’emploi en un an dans les Alpes-Maritimes. Une dégradation qui touche toutes les générations, mais plus particulièrement les + de 50 ans.

Les auto-entrepreneurs ne jouent plus le rôle d’amortisseur

Si le taux de chômage du département (10,1%) reste inférieur à celui de la région (11,7%), cet écart est en train de se résorber à grande vitesse avec une situation de l’Emploi qui se dégrade aujourd’hui plus vite dans les Alpes-Maritimes que sur l’ensemble de la région PACA. Les perspectives d’avenir dans ce domaine ne sont guère réjouissantes avec la baisse constatée du chiffre d’affaires des entreprises de la Côte d’Azur dont les carnets de commande ne sont guère remplis, ce qui explique le moral en berne des patrons azuréens. Si, lors des dernières années, le succès du statut d’auto-entrepreneurs avait permis de maintenir un nombre total d’emplois important dans le département, ce n’est plus le cas aujourd’hui puisque le nombre de créations d’auto-entreprises s’effrite et ce n’est pas la réforme en cours de leur statut qui risque d’enrayer cette tendance, bien au contraire. Pour autant, les patrons azuréens sont favorables à un meilleur contrôle des auto-entrepreneurs afin de limiter la concurrence déloyale. Pour eux, la création d’emplois passe avant tout par une meilleure compétitivité des entreprises et par une baisse du coût du travail.

     

Ajouter un commentaire