Amadeus : Air France KLM cède la moitié de ses parts pour 467 M€

Posté jeu 01/03/2012 - 13:51
Par admin

Air France KLM a quelque peu surpris les marchés ce matin en cédant la moitié de sa part dans le groupe Amadeus IT, numéro 1 mondial des réservations de voyage dont il est un des fondateurs. La compagnie aérienne a ainsi annoncé ce matin le placement de  33,6 millions d'actions de son ancienne filiale soit 7,5% du capital d'Amadeus. Elle en possédait auparavant 15,22%, le reste se partageant entre deux autres actionnaires fondateurs (Lufthansa à 7,61%) et Iberia à 7,50%) et le capital flottant (69,04%). Désormais Air France-KLM ne détient plus que 7,72% du tour de table.

Une opération qui a été menée au bon moment, alors que le titre, en bourse de Madrid a bien progressé depuis le début de l'année. Malgré l'annonce de ce placement privé, l'action Amadeus IT Holding se trouvait à la hausse ce matin en bourse de Madrid de près de 2% à 14,6 euros. Vers 13 heures Air France KLM pouvait  annoncer avoir retiré 467 M€ du placement de ses titres. Mieux que ce qu'avaient prévu les analystes, qui avaient parlé d'une opération de l'ordre de 400 M€. L'opération a été menée par Goldman Sachs et Santander.

Le groupe dont le principal centre de R&D se trouve à Sophia Antipolis (plus de 4.000 personnes compte tenu des sous-traitants) avait été réintroduit à la Bourse de Madrid le 29 avril 2010, quand ses cinq actionnaires (les compagnies fondatrices ainsi que les fonds d'investissements BC Partners et Cinven) avaient cédé près de 30% de son capital. Les deux fonds étaient définitivement sortis à l'automne 2010 en cédant près de 7% des parts qui leurs restaient. C'est donc un nouveau mouvement de grande envergure sur le capital qui s'est joué aujourd'hui, la participation d'Air France KLM revenant ainsi à la hauteur des deux autres compagnies aériennes fondatrices.

L'opération, a souligné la presse économique, intervient une semaine avant la publication des résultats annuels d'Air France KLM qui laisse entrevoir de lourds déficits pour 2011. La cession de la moitié de sa part d'Amadeus IT devrait lui permettre de faire face à la situation.

Ajouter un commentaire