Aménagement : Cannes débloque 23 hectares en bord de mer!

Posté ven 20/11/2015 - 14:53
Par admin

La mairie de Cannes et la Sncf immobilier ont signé un accord autour d'un projet structurant d'aménagements urbains et ferroviaires pour les 23 hectares en bord de mer du site de "Cannes Marchandises", la gare de Cannes La Bocca en partie désaffectée depuis des décennies. C'est un des plus grands enjeux d'aménagement du sud-est de la France qui se trouve ainsi débloqué.

Aménagement : Cannes débloque 23 hectares en bord de mer!

C'est un enjeu de taille en termes d'aménagement qui vient de se débloquer à Cannes : les 23 hectares en bord de mer du site de "Cannes Marchandises", la gare de triage de La Bocca dont une partie est en jachère (photo Google Maps ci-dessus). Entre le cœur de ce quartier populaire de Cannes et le site de Thales Alenia Space, ces 23 hectares sont pourtant merveilleusement situés. Et surtout, occupés depuis des décennies par des hangars souvent désaffectés, par de multiples voies ferrées inutilisées et des installations ferroviaires pour une part obsolètes, ils constituent un espace entièrement à réaménager et représentent aussi, de par la surface qui peut être libérée, un des plus grands enjeux d’aménagement du sud-est de la France.

Un projet d'aménagements urbains et ferroviaires

Un enjeu qui se trouve débloqué à travers le protocole qui vient d'être signé par le maire, David Lisnard et la Sncf, représentée par Sophia Boissard, directrice générale de Sncf Immobilier. Après de longues discussions, un accord autour d'un projet structurant d'aménagements urbains et ferroviaires a en effet été trouvé entre la mairie et la Sncf propriétaire des terrains. Dans un communiqué, le maire explique que sur cette emprise foncière stratégique, il "entend renforcer l’attractivité en améliorant l’esthétique et l’utilisation des espaces, en développant et diversifiant les activités d'avenir pourvoyeuses d'emplois, en particulier celles du secteur nautique, de l'artisanat, de la création cinématographique audiovisuelle, ou encore de la logistique urbaine."

Un premier pas en ce sens avait d'ailleurs déjà été fait au début 2014 avec un projet d'aménagement, voté à la fin 2014 pour les six hectares des terrains dit "Ansaldobreda", ceux de l'ancienne usine de réparation ferroviaire, initialement la CLBI qui, reprise par le groupe italien Ansaldobreda, a fermé en 2012. Sur ce terrain intégré à cet espace de Cannes Marchandises, il a été envisagé des logements et commerce sur la partie façade Tonner, tandis que 5 des 6 hectares seront sanctuarisés en zone économique et industrielle. Une partie sera dédiée à des entreprises du Nautisme, tandis qu’un village d’artisans s’installera sur l’autre.

Dans le projet de requalification "Bocca Cabana"

Pour l'ensemble des 23 hectares, aucun projet n'a encore été présenté. Au titre d'indication générale, il a été noté que sur ce même secteur, la Mairie de Cannes partage des intérêts communs avec la Sncf encline à valoriser son patrimoine foncier et en particulier ce site de "Cannes Marchandises". Situé au cœur du quartier de Cannes La Bocca, cet ensemble se trouve à l’intersection entre le commerce local et les activités déjà présentes au nord, à caractère industriel et logistique, qui vont se renforcer avec la réalisation du futur technopôle de l’image autour de l’usine cannoise de Thales Alenia Space (seul site en Europe d’assemblage complet de satellites). Mais surtout, "Cannes Marchandises" s’ouvre sur le bord de mer et s’inscrit dans le projet de requalification "Bocca Cabana" avec lequel Cannes compte embellir et rendre plus attractive cette portion du littoral.

Cet espace présente donc un véritable potentiel pour la commune en matière d’aménagement urbain. Mais il intéresse aussi toujours la Sncf qui, de son côté, souhaite maintenir une activité ferroviaire et notamment proposer une nouvelle desserte avec la Ligne Nouvelle Provence-Côte d'Azur reliant Marseille à Nice.