Antennes pour mobile : prix du meilleur article 2006 de l’IEEE au LEAT Nice

Posté jeu 31/05/2007 - 06:55
Par admin

Antennes pour mobile : prix du meilleur article 2006 de l’IEEE au LEAT Nice

Le Prix du Meilleur Article de l’année 2006 de la revue scientifique "IEEE Transaction on Antennas and Propagation", vient d’être décerné à cinq chercheurs du Laboratoire d'Electronique, Antennes et Télécommunications (LEAT), Unité Mixte de Recherche CNRS/Université Nice Sophia Antipolis. Ce prix vient récompenser un travail sur les antennes des nouveaux terminaux portatifs, recherche qui ouvre sur une rapidité accrue lors de téléchargements de données, une meilleure qualité de visiophonie ou encore des communications possibles là où la couverture réseau est traditionnellement insuffisante. La cérémonie d’attribution du prix se déroulera à Hawaï le 13 juin prochain. Il s'agit du plus prestigieux prix international concernant le domaine de recherche des antennes.

 

La revue de l'IEEE (Institute of Electrical and Electronics Engineers) est la revue la plus estimée et représente donc un référence dans le domaine de recherche des antennes. Environ 500 papiers sont acceptés et publiés par an. Les cinq heureux lauréats, Aliou Diallo, Cyril Luxey, Philippe Le Thuc, Robert Staraj et Georges Kossiavas - chercheurs au LEAT dans le domaine des nouvelles antennes pour les télécommunications (antennes miniatures, multibandes, multinormes, large bande, antennes actives intégrées, reconfigurables, antennes ultra large bande pour des communications impulsionnelles, etc.), se rendront ainsi le 13 juin prochain à Honolulu. Il leur sera alors remis ce prix prestigieux en récompense de l’article : "Study and Reduction of the Mutual Coupling Between Two Mobile Phone PIFAs Operating in the DCS1800 and UMTS Bands" (IEEE Transactions on Antennas and Propagation, Part. 1, vol. 54, n° 11, p. 3063-3074, November 2006).

 

Le thème traité concerne les nouveaux terminaux portatifs et plus particulièrement les téléphones portables de nouvelle génération. Ces objets communicants se doivent d’être multi-standards et multi-modes pour assurer une diversité de fonctionnalités et ainsi satisfaire les exigences toujours croissantes des utilisateurs. Dans ce contexte, pour rayonner ou recevoir des ondes électromagnétiques, ils ont besoin d’antennes multi-bandes ou bien encore de systèmes multi-antennes dont les éléments rayonnants travaillent dans des bandes de fréquences très proches ou même parfois identiques (on parle alors de diversité ou de technologie MIMO).

 

Compte tenu de la place disponible dans un terminal de plus en plus mini, l’intégration de plusieurs antennes est un challenge délicat. Les éléments en effet ont naturellement tendance à se parasiter entre eux par couplage mutuel. D’où une détérioration de l’efficacité totale des antennes. Le travail de recherche a consisté à intégrer efficacement de multiples antennes sur le bord de la carte électronique d’un téléphone mobile appelée PCB pour Printed Circuit Board avec des dimensions standard de 100x40 mm.

 

Rappelons que le LEAT (Laboratoire Electronique, Antennes et Télécommunications) développe des activités de recherche regroupées autour de 4 thèmes :

  • La modélisation et simulation numérique pour la résolution de problèmes de rayonnement et de diffraction - La conception, réalisation et test de nouvelles antennes pour les télécommunications
  • Les antennes actives intégrées et microélectronique RF
  • La détection et imagerie micro-onde.

 

Le laboratoire est également associé au Pôle de Compétitivité Mondial SCS (Solutions Communicantes Sécurisées) qui fédère près de 200 acteurs industriels autour de projets de R&D coopératifs opérant sur des marchés en forte croissance en région PACA : la communication mobile, la santé, le tourisme, la sécurité.

 

Contacts :

Christian Pichot, directeur du LEAT, Université Nice Sophia Antipolis Tél. 04 92 94 28 02 - Christian.PICHOT

Cyril Luxey, Maître de Conférences, Chercheur au LEAT Tél. 04 92 92 28 22 - Cyril

 

Ajouter un commentaire