Antibes : le voile est levé sur le Port Vauban du 3ème millénaire

Annoncé fin 2016, le projet de Port Vauban du 3ème millénaire qui doit faire d'Antibes la capitale européenne du yachting, poursuit sa route et ne sera pas arrêté par la pandémie. Les premiers visuels et le plan des travaux ont été présentés récemment aux entreprises, partenaires et plaisanciers.

Où en est la grande transformation du Port Vauban d'Antibes? Cet ambitieux projet a été annoncé fin 2016. Il vise à faire de ce port de plaisance, déjà le premier d'Europe, la référence des ports du 3ème millénaire et la capitale du yachting en y associant, côté technologie, Sophia Antipolis. Aussi, c'est pour donner un aperçu des avancées et sans doute bien réaffirmer que la crise du Covid-19 ne remettait rien en cause, que les porteurs du projet (CCI Nice Côte d'Azur, Caisse d'Epargne Côte d'Azur et Banque des Territoires) ont invité récemment les entreprises, les partenaires et les représentants des plaisanciers pour découvrir la transformation du Port Vauban au travers de 6 ateliers, allant des premiers visuels du port nouveau à la technopole du yachting et des interconnexions avec Sophia Antipolis. (Photo DR : la future capitainerie sur le Quai des Milliardaires).

Une première phase de travaux autour du quai de Grande Plaisance

Les 3 premières années ont été marquées par la restructuration et l’amélioration des services en procédant aux premiers travaux de sécurisation et de mise en conformité, a-t-il été noté. Dans sa philosophie, les grandes lignes ont déjà été tracées et présentées. Ce qui va se jouer maintenant, c'est le démarrage concret de cette transformation. Afin de préserver la continuité des activités du port, celle-ci se fera par étapes.

Le programme débutera par une première phase de transformation de la digue est, c’est-à-dire le quai de la Grande Plaisance et le Vieux Port, avec d’abord des travaux de réaménagement et de traitement des sols, puis la construction d’un nouveau Yacht Club abritant aussi le futur Crew Center. Viendra pour terminer cette première phase, la restauration des remparts inscrits au titre des monuments historiques.

Dans une deuxième phase, le programme se poursuivra vers le fond de l’anse Saint-Roch et au pied du Fort Carré. Au pied du Fort Carré justement, la zone sera totalement requalifiée et un village spécialement dédié aux artisans verra le jour. Sur l’anse Saint-Roch, le projet prévoit d’ériger un nouveau bâtiment, dit bâtiment passerelle, qui jouera un rôle de connecteur à la ville et équilibrera, par cette ouverture, l’ensemble des quatre quartiers majeurs du port.

Enfin, point de couture des deux premières phases, le projet prévoit également un réaménagement de l’actuelle Capitainerie. Au total, un programme en trois phases, sur 10 ans, avec un montant d’investissement de 135 millions d’euros pour mettre ne place le concept de "smart Marina" avec un port au plus haut des technologie en pleine liaison avec la ville.

Étiquettes

Ajouter un commentaire