Antibes : Marineland racheté par l'espagnol Parques-Reunidos

Posté mar 25/07/2006 - 13:55
Par admin

Antibes : Marineland racheté par l'espagnol Parques-Reunidos

Une page est tournée par Marineland à Antibes : le plus grand parc marin français, qui est aussi l'une des grands sites d'attraction de la Côte d'Azur, a été racheté par l'espagnol Parques Reunidos et quitte ainsi la main de son fondateur, Roland de la Poype. Le montant de la transaction qui a été effectuée lundi, à Paris, n'a pas été communiqué. Tout juste le service de communication de l'acquéreur a parlé d'une valorisation autour de 75 millions d'euros pour le parc d'attraction alors que le chiffre de 40 millions d'euros a circulé.

 

Mauvaise passe

 

Parques Reunidos, un des grands opérateurs européens du secteur, avait été donné comme le favori dès juin pour la reprise. Le groupe est présent dans une vingtaine de parcs en Europe dont les parcs aquatiques de Valence (France), Madrid, Malaga et Taragone (Espagne). Il gère également dans cinq pays (Espagne, Belgique, Norvège, Argentine et France) des parcs d'attractions, zoos et réserves d'animaux ainsi que des remontées mécaniques. Sur ce dossier azuréen, Parques Reunidos s'était trouvé en concurrence avec la Compagnie des Alpes, ainsi qu'avec les anglais Star Parcs et Aspro.

 

Marineland (220 permanents et 500 saisonniers, 1,3 million de visiteurs par an sur une superficie de 23 hectares) connaissait depuis plusieurs mois une passe difficile et Roland de la Poype (85 ans), cherchait un repreneur depuis le début de l'année. En février, la cour d'appel d'Aix-en-Provence avait rendu un jugement sévère pour le parc : la démolition d'une partie des installations qui avaient été réalisées lors des dernières extensions avait été demandée, des riverains ayant porté le dossier en justice estimant que les constructions étaient contraires au cahier des charges du lotissement sur lequel elles étaient faites.

 

12 millions d'euros sur les deux prochaines années

 

Plus récemment, en mai, cinq employés avaient été accusés d'"homicide involontaire" à la suite de la noyade d'un garçon de cinq ans intervenue en juillet 2005 et avaient été condamnés par le Tribunal correctionnel de Grasse à des peines de prison de un à deux ans avec sursis. Par ailleurs, la qualité de l’eau salée pompée au large, se trouvait mise en question, ce qui impliquait de gros travaux pour améliorer le pompage dans la mer. Marineland, qui était placé sous la surveillance du Tribunal de Commerce d'Antibes, avait d'autre part affiché un déficit de 3M€ en 2005 et voyait aussi arriver l'automne non sans quelques inquiétudes.

 

La reprise devrait donc rassurer le personnel. D'autant plus que le Pdg du groupe espagnol, Richard Golding, a annoncé son intention d’investir 12 millions d'euros sur les deux prochaines années. L'arrivée de Parques Reunidos pourrait marquer aussi le retour de Mike Riddell. Le directeur général charismatique du parc, qui avait tenu la barre pendant 25 ans et avait été brutalement congédié en janvier dernier, entretient, est-il murmuré, d'excellentes relations avec le repreneur.

Ajouter un commentaire