Antibes : satisfecit pour les forces de sécurité

Posté mer 18/01/2012 - 14:11
Par admin

Le bilan de l’action des forces de sécurité dans la circonscription d’Antibes a été présenté lundi. Un bilan plutôt satisfaisant avec globalement une stagnation de la délinquance par rapport à l’année 2010, mais une chute spectaculaire de certains actes délictueux comme les vols à main armée ou les vols avec violence. A l’inverse, quelques chiffres sont moins bons comme l’augmentation des vols de 2 roues et surtout la hausse du nombre de tués sur la route.

Antibes : satisfecit pour les forces de sécurité

 

La présentation, lundi à la villa Eilenroc, des vœux à l’ensemble des forces de sécurité oeuvrant dans la circonscription de police d’Antibes a été l’occasion de dresser le bilan de l’évolution en 2011 de la sécurité sur ce territoire. Un bilan plutôt satisfaisant avec globalement une stagnation de la délinquance par rapport à l’année 2010, mais avec une baisse générale de la délinquance de proximité qui passe en dessous du seuil des 2 500 faits constatés en 2011 et des chutes spectaculaires de certaines formes de délinquance comme les vols à main armée (-60%), les vols avec violences (-50%) et les vols de véhicules (-33%). A l’inverse, quelques chiffres sont moins satisfaisants comme l’augmentation de 13% des vols de 2 roues et surtout la hausse du nombre de tués sur la route (9 morts en 2011 contre 6 en 2010).

Alors quelle était en tête des préoccupations de la population il y a une dizaine d’années, la sécurité n’est plus aujourd’hui l’une de ses priorités et est devancé très largement par l’Emploi, le Logement ou le Pouvoir d’achat. Pour Jean Leonetti, ce recul est en partie dû aux résultats des forces de sécurité dont le travail est mieux coordonné, mais aussi à de nouvelles dispositions législatives qui ont fait disparaître le sentiment de «  J’interpelle, on relâche ». Pour autant, la mission des forces de police reste immense et implique une remise en question permanente face à une délinquance qui évolue sans cesse. Il convient donc souvent d’adapter les dispositifs en place, comme ce sera d’ailleurs le cas cet été à Juan-les-Pins où le dispositif estival, avec une présence renforcée de patrouilles pédestres, sera opérationnel dès le début du mois d’avril.

Ajouter un commentaire