Approvisionnement en eau : Jean-Michel Sauvage, nouveau président du SICASIL

Un nouveau président au SICASIL (Syndicat Intercommunal de l’eau potable du bassin cannois) pour amorcer une décennie qui fait face à de multiples défis : Jean-Michel Sauvage. Il a été élu à l'unanimité des neuf communes membres vendredi lors d'une réunion du comité syndical et remplacera Jean-Yves Milcendeau. Parmi les actions menées par ce dernier, pendant sa présidence de 2014 à 2020, ont été saluées celles relatives à la protection des ressources, à la fiabilité et la sécurité du service public de l’eau potable.

Conseiller municipal dans l’équipe municipale de David Lisnard, ingénieur, Jean-Michel Sauvage est, sur le plan professionnel, Directeur de Recherche et Développement chez Amadeus, à Sophia Antipolis. Installé dans ses nouvelles fonctions, le nouveau président a fait part de ses premières intentions pour le service public de l’eau potable de l’agglomération cannoise. Il aura ainsi à cœur de mener à terme les politiques déjà engagées et de conduire les équipes du SICASIL vers de nouveaux projets afin de garantir la durabilité et la qualité du service.

Il s'agit notamment de :

  • préparer la fin des contrats de DSP du SICASIL à Théoule-sur-Mer au 31/12/2022 et à la fin de la DSP de 30 ans pour 7 communes historiques au 31 décembre 2023 ;
  • anticiper le changement climatique et préparer l’avenir pour la sécurisation de l’approvisionnement en eau potable de l’ouest des Alpes Maritimes ;
  • garantir la qualité de l’eau distribuée et optimiser les process de traitement déjà performants ;
  • poursuivre les investissements pour le renouvellement des canaux d’adduction, des réseaux d’eau potable et des actions de lutte contre les pertes en eau ;
  • sensibiliser aux économies d’eau et à la préservation des ressources ;
  • engager de nouveaux aménagements paysagers et de sécurisation du parc intercommunal du canal de la Siagne en partenariat avec les communes riveraines.

Le SICASIL dispose d’un système de production d’eau potable diversifié et maillé à l’échelle des bassins versants de la Siagne et du Loup, lui permettant de contribuer au-delà de son périmètre (communes de Grasse, Mouans-Sartoux, Valbonne...) à la sécurisation de l’approvisionnement en eau de l’ouest des Alpes-Maritimes, y compris durant les épisodes de sécheresse. Il gère ainsi l'approvisionnement pour 9 communes : Auribeau-sur-Siagne, Cannes, Le Cannet, Mandelieu-La Napoule, Mougins, Pégomas, La Roquette-sur-Siagne, Vallauris-Golfe Juan, Théoule-sur-Mer.