Arkopharma : le fondateur en correctionnelle pour homicide involontaire (Les Echos)

Posté lun 05/07/2004 - 00:00
Par admin

Un coup dur pour Arkopharma, le laboratoire de santé par les plantes de Carros note "Les Echos", reprenant une dépêche de l'AFP : son fondateur et ex-Pdg, le Dr Max Rombi devra comparaître avec un pharmacien niçois devant le tribunal correctionnel de Nice pour homicide involontaire. L'affaire remonte aux années 2000 et 2001 avec le décès de deux jeunes femmes (40 et 34 ans) qui suivaient un régime amaigrissant à travers "Asiatitrat", un diurétique à base de plantes chinoises commercialisé par Arkopharma. Les analyses effectuées auraient révélé que les pathologies développées par les deux victimes, pathologies responsables des deux décès, avaient un lien direct avec l'ingestion des plantes médicinales chinoises. Les plantes incriminées avaient d'ailleurs fait l'objet d'un décret d'interdiction en France en 1998. Le procès en correctionnelle, devrait avoir lieu avant la fin de l'année.

Ajouter un commentaire