Bilan positif pour l’Antibes Art Fair

Posté mer 25/04/2012 - 17:50
Par admin

Le salon Antibes Art Fair a baissé le rideau lundi soir. Pour ses organisateurs, le bilan de l’édition 2012 est plutôt positif. Malgré la conjoncture difficile, le nombre d’entrées est en légère hausse par rapport à l’an dernier et la plupart des exposants ont réalisé de belles ventes grâce notamment au retour de la clientèle des pays de l’Est, à la présence massive des italiens lors du week-end pascal, et à de nombreux parisiens qui ont profité de leurs vacances pour faire bon nombre d’acquisitions.

Bilan positif pour l’Antibes Art Fair

Michel Estades sur son stand  de l’Antibes Art Fair 2012 qui, selon lui, a été un excellent cru

Le salon d’Antiquités du Vieil Antibes, qui pour son 40ème anniversaire a été rebaptisé Antibes Art Fair, a fermé ses portes lundi soir sur le Port Vauban. Pour son organisatrice, Sandrine Barale, le bilan du salon est plutôt positif avec le cap des 20 000 entrées dépassé, soit une légère progression par rapport à l’an dernier. Malgré une conjoncture économique assez difficile, la plupart des exposants ont réalisé de belles ventes et sont satisfaits de la beauté du salon. Au niveau des acheteurs, le retour de la clientèle des pays de l’Est est à noter, tandis que la clientèle italienne est venue en masse lors du week-end pascal. De nombreux achats ont été effectués par des parisiens en vacances alors que la clientèle locale s’est plutôt contenter de venir visiter ce salon qui valait véritablement le coup d’œil avec de très belles pièces exposées sur de nombreux stands.

Buffet et Combas très en vogue

Pour Michel Estades dont la galerie est présente sur le salon depuis 18 ans, l’édition 2012 a été un très bon cru avec plus d’une vingtaine de ventes de tableaux. La peinture figurative et les Maîtres provençaux ont remporté beaucoup de succès, de même que Bernard Buffet et Robert Combas dont on retrouvait des œuvres sur plusieurs stands, qui se sont très bien vendues. Satisfaction également à la Galerie Pentcheff qui exposait 4 styles de peinture différents, qui ont tous trouvé leur public. Le bilan est plus mitigé pour Jean François Cazeau qui a tout de même vendu plusieurs œuvres de Fernand Léger. Du coté des meubles, Giorgio Salvai avait lui aussi le sourire, même s’il estimait que la salon pourrait encore franchir un cap si tous les exposants faisaient davantage d’efforts sur la décoration des stands et le renouvellement des pièces présentées.

Ajouter un commentaire