Bonson : un petit "Peu" qui peut beaucoup

Posté ven 08/08/2003 - 00:00
Par admin

Ce petit village perché au dessus de Nice (650 habitants) a su se donner une image et une notoriété cet été à travers le "Festival du "P...eu" (lettres de bois à décorer, expositions, concerts, marchés nocturnes, etc) animé par Jean Mas, un artiste de l'école de Nice.

Rassembler un petit village du moyen-pays autour d'un projet collectif, faire en sorte qu'à travers l'art et la culture, les gens soient amenés à se parler plus et à mieux se connaître : c'est toute l'ambition du Festival du "P...eu" qui bat son plein à Bonson (650 habitants) depuis le 23 juillet et qui se terminera le dimanche 10 août par une grande soirée musicale. Ce pari, le maire Jean-Marie Audoli, a pu le mener grâce à Jean Mas, un artiste de l'école de Nice.Ce dernier avait lancé le concept du "Peu" en 1989. Il s'agit, est-il expliqué, de la formalisation plastique du lien auditif-visuel de la lettre « P » de notre alphabet. Le signe « P », phonème au son [pe] (peu) est ainsi l’objet d’une interprétation artistique, à travers un travail qui s’inscrit dans une démarche conceptuelle et minimaliste. L’objet est toujours représentatif de la lettre « P ». C'est la seule contrainte. Tout le reste (sa taille, sa forme, sa couleur, son environnement, etc...) sont variables d’une création à l’autre.Le matériau utilisé est de l’aggloméré à partir duquel est découpée la lettre. L’artiste fait ensuite appel à des techniques différentes : peinture, collage, assemblage divers. Il obtient ainsi une série de Peu : un Peu de moi, un Peu de miroir, un Peu de dame, un Peu d’échec, un Peu d’ombres, un Peu plié, un Peu de gros mots… Voilà pour le concept. A Bonson, ce concept a été décliné sous plusieurs formes. Des "Peu" de l'artiste, bien sûr, comme celui qui a servi à réaliser l'affiche. Mais aussi des "Peu" de tout le village. Trois cents lettres de bois brut d'une cinquantaine de centimètres de hauteur ont été remises à la population pour que chacun puisse les décorer et y aller de son "Peu". Une opération qui a connu un joli succès puisque plus de la moitié des "Peu" ont été retournés en mairie. Jean Mas se chargera d'ailleurs de les rassembler dans une fresque qui sera exposée au Mamac. La célébrité déjà pour Bonson.Toute l'année culturelle du village, d'autre part, s'est axée sur ce "Peu" avec un carnaval du Peu en mars, des expositions, des visites des musées de Nice qui préparaient au grand show de juillet. Et puis bien sûr, le "Festival du Peu" à travers lequel le village a pu proposer théâtre, jazz, spectacle de marionnettes, exposition d’art et marché nocturne. Pour Bonson qui dispose d'un site internet (www.bonson.org), le "Peu" a déjà pu beaucoup. Il a soudé un village en pleine expansion ou anciens et nouveaux habitants ne se connaissaient pas forcément. Et surtout il a donné une notoriété et une image nouvelles à un des superbes petits villages perchés au-dessus de Nice.

Ajouter un commentaire