Bruno Wolkowitch, un homme de l'ombre en pleine lumière

Posté dim 17/06/2012 - 16:49
Par admin

Bruno Wolkowitch était présent la semaine dernière au Festival de Télévision de Monte Carlo pour son rôle dans Les Hommes de l’ombre, qui a d’ailleurs obtenu le Prix de la Presse décerné à la meilleure série Française. Rencontre avec cet homme de l’ombre mis ici en pleine lumière pour évoquer cette fiction qui fait pénétrer le téléspectateur dans les coulisses du monde politique et plus particulièrement des candidats à l’élection présidentielle.

Bruno Wolkowitch, un homme de l'ombre en pleine lumière

Bruno Wolkowitch venu présenter "Les Hommes de l'ombre" au Festival de Télévision de Monte Carlo

Bruno Wolkowitch, votre personnage est plus qu’un simple conseiller en communication, c’est lui qui dirige la campagne d’Anne Visage que joue Nathalie Baye ?

C’est une star dans son domaine, qui est dans le deuil de son ami qui était Président de la République. La complexité amusante, c’est que c’est un homme de gauche qui choisi de faire élire une candidate centriste de droite pour contrer la droite dure. Il revient dans le monde politique parce qu’il comprend la droite vraiment violente va prendre le pouvoir si personne ne se met en face et, aussi par respect des idéaux qu’il avait défendu avec le Président défunt, il décide de mettre en place quelqu’un.

Un candidat qui ne pensait pas à être Président en se rasant tous les matins ?

Affectivement, le personnage de Nathalie Baye n’y pensait pas du tout et mon personnage a comme ça cette espèce d’illumination et d’intuition. Il est un peu comme un chat qui sent les choses, et il va monter de toutes pièces une femme discrète en un personnage médiatique.

Cela a été intéressant de jouer aux côtés de Nathalie Baye ?

C’est une actrice que j’ai toujours beaucoup appréciée, mais ce que j’aime dans ce film, c’est qu’il est très choral et qu’il n’y a pas eu de starisation. Frédéric Tellier, le réalisateur, est très fédérateur et nous a mis dans la sensation qu’on peu avoir dans une pièce de théâtre quand le groupe fonctionne bien. C’était agréable de travailler avec Nathalie, mais avec les autres aussi, et il ne faut pas mettre en exergue la personne la plus connue médiatiquement.

La série a été un gros succès critique et public, au point que France 2 envisage une suite ?

Un travail d’écriture a effectivement commencé, mais je ne sais pas si je suis dedans. Je n’ai pas signé une série au départ. C’est le succès qui fait que cela est envisagé maintenant. S’il y a le même état d’esprit de travail que sur la première saison, je serais partant. Je ne veux pas refaire une série qui dure des années parce qu’il n’y a plus de mise en danger et que cela m’empêche de faire du théâtre. Mais refaire 6 épisodes pour retrouver cette qualité d’écriture originale qui est rare à la télé, cela ne se refuse pas.

 

 

 

Ajouter un commentaire