BTP : la CCI donne le "la" de la reprise avec son Campus Sud des Métiers

Campus Sud des Métiers

C'est un des grands chantier BTP du département qui redémarre : celui du Campus Sud des Métiers au cœur de la technopole urbaine Nice Méridia et de l’Eco-Vallée. Lors de l’arrêt des activités en début de période de confinement, le chantier était en phase de terrassement et de fondations. Projet partenarial d’un montant de 84 M€, piloté par la CCI Nice Côte d'Azur, le Campus Sud des Métiers doit accueillir à l’horizon 2021 sur 24.200 m² de plancher quelque 2.500 alternants du CAP à l’école d’Ingénieur. La CCI n'a pas communiqué sur la durée du nouveau retard dû à la pandémie Covid-19. (Photo DR : vue d'architecte du futur Campus, façade côté avenue Simone Veil).

Le redémarrage, qui a eu lieu ce lundi 20 avril, donne à la fois le "la" de la reprise et ses modalités . Il représente un engagement économique mais aussi un engagement technique. L'opération a pu être envisagée grâce au travail réalisé au sein de la branche du BTP par les fédérations professionnelles, les entreprises et l’OlPPBTP (Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics). Cet organisme paritaire de prévention des risques professionnels a tout récemment produit un guide de préconisations de sécurité sanitaire afin de garantir la continuité des activités de la construction en période d’épidémie de coronavirus Covid 19. Le guide à destination du secteur de la construction liste les mesures spécifiques pour assurer les conditions sanitaires optimales sur un chantier.

Les difficultés liées à la propagation du COVID 19 sont en effet nombreuses pour les entreprises de BTP : respect des règles de distanciation, pénurie de main d’œuvre, perturbation des transports et d’approvisionnement, retards de fournisseurs, protections…

Pour Jean-Pierre Savarino, président de la CCI Nice Côte d’Azur, "la reprise du chantier se fera de manière progressive et les conditions de reprise ont été construites avec l’ensemble des acteurs : les maîtres d’œuvre, le coordonnateur en matière de sécurité et de protection de la santé, l’entreprise Fayat et son référent COVID, les sous-traitants et les services de l’Etat. Nous pouvons parler d’un chantier test qui sera évalué et des mesures tangibles ont été déployées pour permettre d’amorcer la reprise économique dans le respect des individus et de leur sécurité."

"Nos activités ont su s’adapter à l’urgence de la situation dans le respect des règles de distanciation", poursuit Jean-Pierre Savarino. "Le secteur du BTP, activité clef du territoire, est une locomotive pour les filières associées de l’industrie et des services. Nous saurons être là pour impulser et accompagner la relance," conclut-il.