Budget 2012 et meeting de François Hollande : l’interview de Jean-Marc Reynaud

Posté mar 24/01/2012 - 18:49
Par admin

Climat étonnement serein lundi à Cannes au Conseil Municipal qui examinait pourtant le budget 2012 de la ville, un sujet qui avait donné lieu, les années précédentes à des échanges extrêmement vifs entre la municipalité et les deux principaux groupes de l’opposition. Deux groupes qui ont tout de même voté contre le budget, mais qui reconnaissaient que de nombreuses mesures allaient dans le bon sens. Rencontre avec Jean-Marc Raynaud qui explique la position des socialistes et nous livre également ses impressions sur la prestation de François Hollande lors du meeting du Bourget.

Budget 2012 et meeting de François Hollande : l’interview de Jean-Marc Reynaud

 

Même si les deux principaux groupes d’opposition ont finalement voté contre, le Budget 2012 a été examiné dans un climat particulièrement serein, hier lors du Conseil Municipal, ce qui changeait par rapport aux échanges particulièrement vifs des années précédentes.  Bien sûr, le groupe « Gagner pour Cannes » emmené par Philippe Tabarot a tout même fait entendre quelques différences. Des divergences portant principalement sur les priorités accordées en terme d’investissement, Olivier Vasserot reprochant à la municipalité de Bernard Brochand de ne pas être en phase avec les besoins de la population et de privilégier les équipements de prestige comme le Centre Aquatique qui coûtent fort cher, au détriment de services de proximité comme les crèches dont le nombre reste insuffisant, ou d’investissements sur La Bocca où il regrettait que la rénovation du Marché soit passée après celle des marchés du centre-ville. Malgré cela, il reconnaît que « tout n’est pas à jeter dans ce budget » et que bon nombre d’orientations vont dans le bon sens comme la réduction de l’endettement.

Quant à elle, la Gauche refusa de voter ce budget que le socialiste Jean Marc Reynaud qualifia de foncièrement de droite. Pour lui, Cannes est une ville riche et se doit d’être exemplaire en matière de solidarité. Un domaine dans lequel il fut bien obligé d’approuver l’augmentation de 850 000 euros des crédits alloués au CCAS, ainsi que la création d’un SAMU social de jour. Pour lui, les efforts restent également insuffisants en matière de logement social, même si la Ville figure parmi les bons élèves du département. Néanmoins, la Ville possède des terrains sur lesquels pourraient être réalisés des logements sociaux qui doivent voir le jour sans tarder.

 

Ajouter un commentaire