Business Resort Campus : l'hôtellerie du futur selon Sophia

Posté ven 24/05/2013 - 14:53
Par admin

Un projet audacieux pour les Espaces Antipolis qui ont présenté le futur Business Resort Campus All Suite Sophia Antipolis dont la construction a commencé : 109 suites de 50 m2 modulables chacune en deux chambres de 25 m2 qui seront adossées à l'actuel Centre d'affaires et répondront aux besoins des cadres nomades d'aujourd'hui et de demain.

Business Resort Campus : l'hôtellerie du futur selon Sophia

La suite de démonstration déjà installée aux Espaces Antipolis : elle se transforme facilement en bureau de travail, en chambre ou en salle de réunion.

Les Espaces Antipolis avec All Suites, sont-ils en train d'inventer l'hôtellerie de demain ? C'est en tout cas l'ambition d'un projet que les professionnels qualifient d'un peu fou (ou plus amicalement d'ambitieux) qui a été présenté ce matin à la presse : celui du Business Resort Campus "All Suites Sophia Antipolis", avec 109 suites de 50 m2 chacune, réparties en deux bâtiments construits sur le terrain du Centre d'affaires les Espaces Antipolis, au cœur du parc technologique.

L'esprit Sophia de la "fertilisation croisée"

Pour les Espaces Antipolis qui fêteront leurs 10 ans les 21 et 22 juin prochains, il ne s'agit pas d'un virage à 180 degrés. Lors de leur création en 2003, ils avaient déjà lancé le concept de Business Resort autour du besoin d'innover, de développer l’entreprenariat et de créer de nouvelles entreprises dans un environnement naturellement apte à accueillir tous les ingrédients nécessaires à la culture et au foisonnement de la créativité, de l’envie d’apprendre et du passage à l’action. L'esprit Sophia de la fertilisation croisée à travers un écosystème intégré permettant une accélération de la croissance et des possibilités d'innovation.

Comme l'a expliqué le fondateur des Espaces Antipolis, Jean-Luc Nahon, "aujourd’hui et pour les 10 prochaines années…le concept évolue sur la base d’un modèle économique repensé et plus récurrent". Un concept qui s'élargit à celui du Business Resort & Campus et qui est mis en œuvre avec Amaury de Calonne, mandataire de la foncière propriétaire, Patrick Boero, fondateur de ALL SUITES, Jean-Philippe Dalesme et Catherine Ramon, les responsables opérationnels.

Répondre à la montée du "nomadisme" et aux nouveaux besoins

Avec la montée du "nomadisme", "le besoin d’espace a changé", explique Patrick Boero. "Il évolue vers plus d’espaces à la demande, plus de lieux d’accueil, plus de configurations flexibles, plus de rencontres, de services personnalisés accessibles au meilleur prix"….Le nouvel établissement a aussi été pensé pour pouvoir s'adapter à l'évolution de l'hôtellerie dans les dix prochaines années. Comme il est difficile de prévoir ce que seront les demandes d'ici dix ans, les maîtres mots sont adaptabilité, modularité.

Ainsi les suites ont été conçues pour pouvoir se transformer très rapidement afin de pouvoir servir dans la journée de bureau de travail, ou de salle de réunion pour une dizaine de personnes et être facilement utilisables la nuit comme une chambre d'hôtel plus traditionnelle (le lit notamment peut s'effacer en se rabattant sur le mur). Cela permet au futur hôtel de vendre non seulement la nuit, mais aussi le jour.

Convergence technologique totale

L'innovation apportée dans le concept hôtelier se veut aussi technologique. Nous sommes à Sophia Antipolis. Pour Jean-Luc Nahon, passionné de technologie et d'entrepreneuriat, les bâtiments seront numériquement intelligents et une convergence technologique totale sera de mise. "En clair, je m'identifie, je communique, je réserve et entreprends toutes les actions que l'on peut faire dans un centre d'affaires de la façon la plus simple possible, le tout porté par des connexions à très haut débit", note-t-il.

Et puis, autre particularité innovante : la conjonction du nouvel établissement hôtelier avec les Espaces Antipolis qui, lui aussi va beaucoup évoluer. Il avait une vocation de centre d'affaires et assurait bien entendu une ouverture sur l'entrepreneuriat et la connaissance à travers son Campus AIC. Mais désormais, le cap est mis sur les services et sa transformation notamment en espace de co-working. "Nous ne voulons plus seulement assurer la logistique, note Jean-Luc Nahon. Mais également renforcer les services qui pourront être proposés par nous-mêmes ou par les entreprises que nous abritons." Le studio WebTV qu'animent WebTimeMedias avec ses partenaires Nasteo Link, FG Medias et l'association RivieraCube, donne un bon exemple de cette nouvelle orientation.

Un "Campus Entreprendre" axé sur la transmission de la connaissance

L'effort sera porté tout particulièrement sur les services liés à la formation et à la transmission de la connaissance. Ainsi, premier maillon du nouveau "Campus Entreprendre", est accueillie l'école des entrepreneurs YES que Catherine Ramon, qui fut l'âme du DEVCOM ces dernières années, va ouvrir à la rentrée.

Au total, c'est un grand pari qui est lancé d'une manière là également innovante. Le projet d'une hauteur de 25 M€ a été préfinancé par Jean-Luc Nahon, tandis que la société se réserve de vendre ultérieurement les suites à des partenaires de son écosytème, au rythme qu'elle aura choisi. Une projet d'hôtellerie innovant, bien dans l'esprit de Sophia, qui sera présenté à un public plus large lors des deux journées du 21 et 22 juin qui célébreront, dans une même foulée, les dix ans des Espaces et l'entrepreneuriat.

Autour de Jean-Luc Nahon (au centre), Amaury de Calonne (à droite de JL Nahon), Patrick Boero (1er à droite de la photo), l'équipe qui porte le projet du Business Resort & Campus All Suite Sophia Antipolis.

Ajouter un commentaire