Cannes : Adastra Films en plein tournage de "A Girl's room"

Adastra A Girl's room

On tourne dans le bassin cannois et c'est une société régionale qui est derrière les caméras. Adastra Films, l'une des rares sociétés de production de films installées sur la Côte (la société est basée dans la pépinière CréaCannes) a engagé en effet depuis fin août le tournage de son quatrième long métrage, "A Girl's room". Un tournage qui se poursuivra ainsi samedi à l’école de danse Rosella Hightower à Mougins, puis lundi à la salle de concert La School à Antibes.

A Girl’s room, de la réalisatrice finlandaise Aino Suni, se présente comme un drame teinté de thriller psychologique. Le film est coproduit avec la société allemande Oma Inge Film (Benni, Ours d’Argent 2019 à Berlin) et la société finlandaise Made, tandis que Kinology s’occupera des ventes internationales. Placé au carrefour du cinéma, de la musique et de la danse, il raconte l'histoire d'une jeune rappeuse en herbe de 17 ans, qui est contrainte de quitter son pays natal, la Finlande, lorsque sa mère décide de rejoindre son petit ami sur la Côte d’Azur.

Elina, la jeune finlandaise, est tout de suite fascinée par sa nouvelle sœur par alliance de 18 ans, Sofia, une ballerine très charismatique qui mène une double vie faite de soirées, de garçons et de drogues. Une amitié apparente qui se transforme vite en jeu de pouvoir aux conséquences toxiques… Carmen Kassovitz jouera le rôle de Sofia, la jeune ballerine française confrontée à sa nouvelle sœur par alliance. Elina, sera incarnée par la comédienne finlandaise Elsi Sloan. La chanteuse Camille, Adel Bencherif, mais aussi la rappeuse Chilla et la danseuse étoile Juliette Gernez ont rejoint ce casting.

Tourné entre Nice, Cannes, Hambourg et Helsinki, sur un budget de 1,2 M€, A girl’s room devrait être finalisé au printemps 2021. Pour Adastra, ce sera le 4ème long métrage mais le premier qu'il produit en France. Les trois précédents avaient été tournés aux Etats-Unis (The Strange Ones), en Géorgie (Brides, primé à la Berlinale) et au Mexique (Domingo). Un nouveau long métrage que Sébastien Aubert, fondateur de la société et past président de Cannes is Up, la branche cannoise de la French Tech, compte bien lancer lors du prochain Festival de Cannes en mai 2021. Pour cet habitué des grands festivals de cinéma, l'occasion d'un lancement à domicile.

Ajouter un commentaire