Cannes : ce que le laser peut faire pour votre ?il

Posté jeu 22/03/2001 - 00:00
Par admin

Les dernières techniques laser de remodelage de l'œil seront présentées au Noga Hilton le 24 mars lors du symposium Schwind qui rassemble les meilleurs ophtamologistes européens.

Les dernières techniques laser de remodelage de l'œil ! Elles vont être présentées à des ophtalmologistes venus de nombreux pays d'Europe le samedi 24 mars dans le cadre du symposium Schwind qui se tiendra de 9h30 à 13h30 au Noga Hilton de Cannes. Des praticiens qui s'initieront aux nouveaux modes opératoires et aux dernières technologies mises au point pour corriger la vision par intervention directe sur la cornée.Pour le traitement de l'astigmatismeLe choix du lieu n'est pas dû au hasard : c'est à Cannes que, pour la première fois en France, une intervention au laser excimer a été pratiquée sur l'œil en 1990 par le Dr Caubet. Cet ophtalmologiste qui, depuis, a remodelé la cornée de milliers de patients myopes ou hypermétropes va exposer, samedi 24 mars, un protocole opératoire permettant de traiter l'astigmatisme.Jusqu'à présent la chirurgie réfractive consistait essentiellement à corriger la courbure de la cornée pour que l'image se forme au bon endroit sur la rétine (chez les myopes elle se forme en avant et chez les hypermétropes en arrière de la rétine). Le 'remodelage' de la cornée est alors uniforme (circulaire) et permet aux myopes ou hypermétropes de connaître sans lunettes ni lentilles une acuité de 10 dixièmes et au delà. Il s'agit d'une correction quantitative.L'œil astigmate se présente, lui, sous une forme ovale posant des problèmes, non pas seulement de netteté mais de troubles de la vision (dédoublement ou déformation de l'image). La technique opératoire du Dr Caubet consiste à redonner une forme sphérique à l'œil en agissant sur les 2 'axes' de l'ovale. Elle consiste à aplatir la courbure la plus courte (la plus cambrée) et à accentuer la courbure la plus longue.L'aberromètre : une technique de la 'guerre des étoiles'Autre nouveauté présentée : l'aberromètre, une technique qui vient du spatial. L'aberrométrie, en effet, est l'analyse de tous les éléments parasites de la couche atmosphérique susceptibles de troubler l'observation du ciel par un télescope et le tir au laser dirigé sur un missile. La détection des déformations engendrées par l'atmosphère permet de compenser par des 'contre-déformations' à la surface du miroir télescopique.De la même façon l'aberromètre que présentera pour la première fois en France le professeur Théo Seiler de Zürich est capable de réaliser une véritable cartographie de l'œil. Il envoie des ondes dont la trajectoire, déformée par les 'aberrations' de l'œil est analysée après réflexion sur la rétine. Le remodelage de la cornée 'sur mesure' s'effectue dès lors en conséquence pour corriger au départ les obstacles impossibles à éliminer au milieu de l'œil. Cet appareil est de conception et de fabrication entièrement européenne.La technique opératoire laser est également inspirée de la technologie aéronautique et spatiale avec le système du 'tracker' qui permet au laser de suivre le mouvement de l'œil en gardant toute sa précision pendant l'opération. Le laser est 'verrouillé' sur l'œil comme le viseur d'un avion de chasse lorsqu'il a 'accroché' sa cible. Cette présentation de l'aberromètre représentera aussi l'un des autres temps fort de ce symposium.

Ajouter un commentaire