Cannes : grand écran pour Action Côte d'Azur Production avec "Gigola"!

Posté mar 11/05/2010 - 20:35
Par admin

Cannes : grand écran pour Action Côte d'Azur Production avec "Gigola"!

Ce 63ème Festival de Cannes qui débute demain mercredi, ce sera aussi l'occasion du premier "Clap" pour une jeune société de production azuréenne, ACAP One (Action Côte d'Azur Production). Créée au printemps 2008 à Nice par trois professionnels expérimentés en ingénierie financière, nouvelles technologies et gestion d’entreprises, elle a pris le créneau ouvert par la loi TEPA permettant une défiscalisation pour les investissements dans des projets cinématographiques. Et cette année en mai, ACAP One est prête : elle présente sa première coproduction, "Gigola", le premier long métrage de Laure Charpentier, qu'elle a tiré de son livre écrit en 1972. Un livre autour des amours lesbiennes et qui, à l'époque, avait été jugé trop sulfureux pour être autorisé à la vente.

Un superbe casting

Le film est d'autant plus prometteur, que l'adaptation cinématographique a bénéficié d'un superbe casting. Autour de Lou Doillon, le personnage central, on y retrouve une pléiade d'acteurs comme Marie Kremer, Eduardo Noriega, Marisa Berenson, Virginie Pradal, Marisa Paredes, Rossy de Palma que l'on voit souvent dans les films de Pedro Almodovar et Thierry Lhermitte dans un rôle inhabituel terriblement sombre qui révèlera une nouvelle facette. Plusieurs projections auront lieu dans le cadre du Festival ainsi que des projections privées (les 15, 17 et 19 mai notamment), le film entrant en compétition pour le Prix Jean Vigo.

Le récit est assez brut, cru, violent parfois et relate l’histoire d’une jeune garçonne des sixties devenant dépressive suite au suicide de sa compagne. L'histoire qui se déroule à Paris dans les années 1960, suit l'itinéraire d'une jeune lesbienne, gigolo pour dames, avec des tendances masculines, qui tentera, pour l'amour de son enfant, de rentrer dans le rang. Pour ACAP One, ce lancement dans le tourbillon cannois, sera une première concrétisation "grand écran" de l'aventure.

Réunis par une même passion du cinéma

Une aventure qui a débuté il y a deux ans. "Réunis par une même passion pour le cinéma, nous avons décidé avec Yves Temmam, dirigeant de sociétés depuis 24 ans, Loic Strullu, programmeur et référenceur de sites internet et moi-même, directeur commercial de sociétés, de conjuguer nos compétences pour produire et coproduire des œuvres de qualité", explique Georges Fritsch, directeur général et cofondateur. "Pour atteindre cet objectif, nous nous sommes appuyés sur l’expertise de professionnels du cinéma implantés comme nous sur la Côte d’Azur et avons mené notamment une réflexion approfondie des besoins avec la Commission du Film Alpes Maritimes Côte d’Azur" .

Le financement d’un film représente, en effet, un véritable parcours du combattant pour les producteurs qui doivent franchir de nombreuses étapes, de la prise en charge du scénario jusqu’à sa sortie en salles, avant d’espérer le voir atteindre le box office. Un challenge que la société ACAP One a attaqué en amont, avec la création d’un comité de lecture des scénarios et oeuvres retenus. Coordonné par Evelyne Colle, il est composé de professionnels prestigieux tous bénévoles parmi lesquels, Georges Lautner, Gérard Krawczyk, Denis Château, Daniel Basschieri, Franck Priot, Jean Pierre Casimir, Nicole Ruellé, Jean Jacques Fadda, Maître Biggle.

Réduire sa fiscalité et investir dans la créativité

Un comité technique assure de son côté la gestion financière des projets. "L'originalité de notre société repose sur l’association de ces deux expertises complémentaires - financière et culturelle - au sein d’une même structure" ajoute Georges Fritsch. "Les contribuables imposés sur le revenu ou sur l’ISF peuvent ainsi, réduire leur fiscalité et investir dans la créativité, contribuant à créer des emplois dans un art majeur. En tant qu’actionnaires, ils participent s’ils le souhaitent aux tournages des films qu’ils ont cofinancés et sont régulièrement informés des sommes investies pour chaque production en toute transparence. Nous veillons également pour chaque contrat à garantir une gestion saine et la pérennité des investissements de façon à minimiser l’amplitude du risque."

Pourquoi la Côte d’Azur ? "Lieu d’accueil et de villégiature des plus grands metteurs en scène, réalisateurs et vedettes de cinéma, site privilégié de tournages pour ses décors naturels somptueux et sa lumière particulière, la Côte d’Azur est devenue un plateau de réalisations à ciel ouvert et grâce au Festival de Cannes en 50 ans un pôle mondial de l’industrie du cinéma", justifie Yves Temmam, Président d’Action Côte d’Azur Production One. Le 63ème rendez-vous mondial, qui commence demain mercredi, ne le démentira pas !

+d'infos

www.action-prod.com

Une partie de l'équipe et des actionnaires d'Action Côte d'Azur Production.

 

 

 

Ajouter un commentaire