Cannes : l’humour se déplace à Ranguin

Posté lun 11/06/2012 - 14:46
Par admin

Dans la foulée du Festival Performance d’acteur qui vient de s’achever à Cannes, l’humour se déplace durant une semaine dans un quartier populaire de la ville à l’occasion de « Ranguin, cité du rire ». Après une soirée organisée hier en partenariat avec Performance d’Acteur, de nombreux éclats de rire sont encore à prévoir d’ici samedi, notamment avec les spectacles de Yann Stotz, de la Cie Entre Nous, de Nadia Roz ou de Lény Sellam qui baissera le rideau samedi soir.

Cannes : l’humour se déplace à Ranguin

Lény Sellam qui se produira en clôture de "Ranguin, cité du rire" avec son spectacle "Des maux en l'ère". (DR)

Le rideau n’était pas encore baissé sur le spectacle de Noëlle Perna qui clôturait l’édition 2012 du Festival Performance d’Acteur que déjà l’humour prenait ses quartiers à Ranguin qui sera jusqu’à samedi, une « cité du rire ». Depuis 3 ans, à l’initiative de l’équipe de la MJC Centre Social Cœur de Ranguin, le festival « Ranguin, cité du rire » prend le relais de Performance d’Acteur sans que le plus ancien festival d’humour en France n’en prenne ombrage. Au contraire, ce dernier lui apporte son parrainage et son Directeur Fabrice Laurent se félicite de cette création car « Favoriser l’échange et le partage, permettre la transmission du savoir et de la pratique artistique, imaginer et mettre en œuvre des projets avec les acteurs culturels et sociaux de la ville, telle est la marque de fabrique de Performance d’Acteur ».  Témoin de ces liens étroits entre les deux manifestations : la soirée d’hier avec Yohann Métay à l’affiche, qui était commune aux deux festivals.

De grands éclats de rire en perspective

 Jusqu’au 16 juin, de nombreux éclats de rire sont encore à prévoir au Théâtre Raimu avec notamment ce soir Yann Stotz dont la parodie de James Bond fait déjà un carton sur Dailymotion. Mercredi, avec La Bombe, la Cie Entre Nous embarquera les spectateurs en Corse où un couple décide de prendre un peu de répit au bord de mer en faisant appel à une « baby-sitteuse » qui, au lieu de s’occuper des enfants, va faire tourner la tête des adultes. Vendredi, place à Nadia Roz, une ingénue cynique qui se fait des films en campant avec férocité une galerie de personnages hauts en couleurs. Enfin, c’est Lény Sellam, un adepte de l’humour au vitriol, qui fera la clôture samedi avec son one man show Des maux en l’ère.

Ajouter un commentaire