Cannes : les PV électroniques sur le pare-brise dès janvier

Posté lun 18/11/2002 - 00:00
Par admin

La Clip-Carte, qui remplacera les "contraventions-papier", sera expérimentée à Cannes pour six mois à partir de janvier 2003. Développé par la société Clip-Card de Sophia Antipolis, le système réduira le coût de gestion des amendes tout en accélérant leur traitement. Avantages moins évidents pour les automobilistes.

Cannes a fait la "Une" en fin de semaine dernière de bon nombre de quotidiens français avec l'annonce d'une expérimentation qui touchera beaucoup de monde : la Clip-Carte ou le PV électronique. Les contraventions du 21ème siècle seront ainsi expérimentées pendant six mois à Cannes à partir du début du mois de janvier 2003. Plus d'amende papier bientôt sous l'essuie glace de votre voiture, mais une "clip-carte". L'agent la clipsera également sur votre essuie-glace. Mais ce qui changera tout, c'est le traitement informatique de cette contravention.Car dans la "clip-carte", il y a une puce. L'information contenue dans cette puce a été enregistrée préalablement sur un appareil mobile dont seront équipés les agents. Automatiquement ainsi, cette information sera transférée à un ordinateur central dans un centre de traitement. Le contrevenant pourra alors introduire ce PV carte à puce dans une borne. Il connaîtra le montant et la nature du procès verbal. L'automobiliste pourra régler de deux manières, a-t-il été expliqué lors de la démonstration. Par carte bancaire, en se rendant à une borne de paiement; ou encore par carte, chèque, ou espèces en allant chez un buraliste équipé d'un terminal. Le reste ne change pas : mêmes montants d'amendes, mêmes délais, même possibilités de contestations.La Clip-Carte, faut-il le signaler, n'a pas été inventée aux Etats-Unis. Elle a été conçue et développée à Sophia Antipolis. Elle a été inventée par Paul Grison. Cet audodidacte de Valbonne a déposé le brevet, créé la société "Clip-Card" et a développé le système en collaboration avec le groupe Thales (on trouvera tous les descriptifs du système sur le site de la société "www.clipcard.fr"). L'Union Européenne en a fait un projet européen. Elle finance d'ailleurs le test pilote de Cannes ainsi que deux autres tests qui seront menés à Vintimille à partir de mars 2003 et Turin en mai. Cannes avec ses 230.000 PV annuels devrait toutefois déjà apporter une bonne base d'expérimentation.Pour les pouvoirs publics, le gain est d'abord au niveau du coût du PV (il est estimé à 10 € pour le papier et à 3,5 € pour la Clip-Carte), mais surtout dans la rapidité de traitement qui devrait accélérer le recouvrement des amendes. Ce qui explique que le projet ait été labellisé rapidement par le ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie. Les avantages pour l'automobiliste, sont bien sûr moins évidents. Il aura de plus en plus de mal à passer sous les gouttes et à attendre la prochaine amnistie présidentielle pour éponger sa liasse de contraventions relatives au stationnement urbain...

Ajouter un commentaire