Cannes : Palme d'or thaïlandaise pour "Uncle Boonmee"

Posté dim 23/05/2010 - 20:55
Par admin

Même s'il avait été cité comme l'une des révélations de ce 63ème Festival de Cannes, le film thaïlandais "Uncle Boonmee", d'Apichatpong Weerasethakul ne faisait pas figure de principal favori pour la Palme d'Or. C'est cependant lui que le jury présidé par Tim Burton a couronné ce soir au palais des Festivals de Cannes. Le Grand prix du Jury, lui, a été attribué à "Des hommes et des dieux" de Xavier Beauvois qui avait déjà reçu entre autres le prix œcuménique. Souvent cité parmi les favoris, "Tournée", de Mathieu Amalric a dû se contenter du Prix de la mise en scène (il avait auparavant également obtenu le Prix Fipresci de la critique internationale). Rien en revanche pour "Hors la loi" de Rachid Bouchared, pour "Route Irish" de Ken Loach, ou pour "Another Year" de Mike Leigh, souvent cités comme possibles au palmarès.

 

Une surprise aussi du côté du prix de l'interprétation masculine avec deux prix ex aequo décernés : l'un pour l'Espagnol Javier Bardem dans "Biutiful" d'Alejandro Gonzales Iñárritu; l'autre pour l'Italien Elio Germano dans "La Nostra Vita" de Daniele Luchetti. Le prix d'interprétation féminine est revenu à Juliette Binoche, l'actrice de l'affiche du 63ème Festival, pour son rôle dans "Copie conforme" d'Abbas Kiarostami.

 

Le prix du scénario a été remis à "Poetry", du réalisateur coréen Lee Chang-Dong, et le Prix du Jury à "Un homme qui crie" du réalisateur tchadien Mahamat-Saleh Haroun. Ce film autour de la guerre civile au Tchad est le premier film d'Afrique noire à figurer en compétition depuis 14 ans. Autre prix, que certains considèrent aussi important que la Palme d'or, La Caméra d'or, qui couronne un premier film, a été décernée à Michael Rowe pour "Année bisextile", film présenté dans la Quinzaine des Réalisateurs.

 

Ajouter un commentaire