Cannes : Thales Alenia Space dans la bataille pour le climat

Un énorme colis arrivé à l'aéroport de Nice pour Thales Alenia Space Cannes : c'est la charge utile du satellite océanographique SWOT (Surface Water and Ocean Topography). Elle a été livrée par la NASA et sera intégrée sur le satellite en août dans les salles blanches cannoises. Lancé fin 2022 par une fusée Space X, SWOT participera activement à la surveillance du climat.

swot vue satellite

C'est un énorme colis qui est arrivé au dernier jour de juin à l'aéroport de Nice pour le compte de Thales Alenia Space : la charge utile du satellite océanographie SWOT (Surface Water and Ocean Topography). Elle est arrivée en France à bord d'un gros porteur de l'US Air Force pour poursuivre son intégration sur le satellite et a été livrée par le Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA, sur le site cannois de TAS qui est le maître d’œuvre industriel du projet pour le compte du CNES. (Photo ©Thales Alenia Space/Imag[IN] - © CNES : un dessin de SWOT en orbite).

Des perspectives révolutionnaires pour l'océanographie et l'hydrologie continentale

La mission SWOT est en effet une mission conjointe du CNES et de la NASA, avec la collaboration des agences spatiales canadienne (CSA) et britannique (UKSA). Elle est dédiée à la mesure du niveau des eaux de surface des lacs et des cours d’eau, du débit des rivières et à la détermination très fine et très précise de la dynamique océanique. Elle est porteuse d’innovations technologiques sans précédent et repose sur une rupture technologique majeure, l’interférométrie à large fauchée avec l’instrument KaRIn, conçu par le JPL, auquel le CNES et Thales Alenia Space contribuent en réalisant la complexe partie radiofréquences de l’instrument.

SWOT, est-il souligné, ouvre des perspectives révolutionnaires dans le domaine de l’océanographie et de l’hydrologie continentale et s’inscrit dans le cadre d’un partenariat de longue date entre le CNES et la NASA, avec Thales Alenia Space comme partenaire industriel, partenariat qui s'est ouvert en 1992 avec le lancement de Topex-Poseidon et poursuivi avec la série Jason. SWOT sera le premier satellite à effectuer une rentrée contrôlée dans l’atmosphère conformément à la Loi sur les Opérations Spatiales (LOS) qui est entrée définitivement en vigueur en 2020 pour faire face à la problématique des débris spatiaux.

Une vision bidimensionnelle et une résolution améliorée d’un facteur 10

Destiné à l’étude de la topographie des océans et des eaux de surface continentales, SWOT comprend à la fois une mission d’océanographie et d’hydrologie. En océanographie, le satellite observera la circulation océanique avec une vision bidimensionnelle et une résolution améliorée d’un facteur 10. Elles permettront d’analyser et de comprendre les effets de la circulation côtière sur la vie marine, les écosystèmes, la qualité de l'eau, les transferts d’énergie. Il en résultera une meilleure modélisation du couplage océan/atmosphère.

La mission d’hydrologie évaluera, quant à elle, au niveau des surfaces continentales, les évolutions du stockage d'eau des zones humides, lacs et réservoirs, ainsi que la débitmètrie des fleuves. SWOT s’annonce ainsi comme une innovation majeure dans un secteur à très fort enjeu stratégique, économique et sociétal.

La charge utile, qui sera intégrée au satellite dans les salles blanches de Cannes, comprend deux sous-ensembles nommés KaRIn (Ka-band Radar INterferometer – radar interféromètre en bande Ka) fournie par le JPL et NADIR. Thales Alenia Space, leader mondial de l’Altimétrie Spatiale, a fourni le RFU (Radio Frequency Unit), qui est au cœur de l’instrument KaRIn, et l’altimètre à double fréquence Poseidon pour le module NADIR.

"Cette mission est fondamentale pour améliorer notre connaissance des mécanismes du changement climatique et fournir pour la première fois l’inventaire des ressources d’eau à la surface de notre planète."

Intégrée sur le site du JPL à Pasadena, la charge utile de SWOT sera assemblée sur la plate-forme du satellite début août à Cannes. Les activités d’intégration et de tests vont se poursuivre sur une année en France faisant intervenir des équipes françaises et américaines. Son lancement par un lanceur Falcon 9 de Space X est prévu fin 2022 pour une mission de démonstration de 3 ans environ.

"L’intégration chez Thales Alenia Space de cet imposant satellite de plus de 5 mètres de hauteur concrétise l’engagement de l’état français, à travers le CNES et le Programme d’Investissement d’Avenir, et de ses partenaires internationaux et industriels dans l’altimétrie de nouvelle génération. Cette mission est fondamentale pour améliorer notre connaissance des mécanismes du changement climatique et fournir pour la première fois l’inventaire des ressources d’eau à la surface de notre planète" a expliqué Caroline Laurent, Directrice des Systèmes Orbitaux au CNES

Pour Bertrand Denis, Directeur du domaine observation et sciences chez Thales Alenia Space en France "SWOT va encore améliorer les données pour la communauté d’utilisateurs et participer activement à la surveillance du climat, enjeu majeur pour les décennies à venir".

Image
SWOT arrive à l'aéroport de Nice

Photo DR : l'arrivée de la charge utile à Nice à bord d'un avion de l'US Air Force. 

Image
SWOT charge utile dans salles blanches cannoise

 Photo DR : l'imposant colis a été acheminé dans les salles blanches cannoises.

Ajouter un commentaire