Cannes : un multiplexe cinématographique digne de la capitale du cinéma

Posté lun 27/04/2015 - 15:03
Par admin

Après des années d’attente, Cannes aura bientôt un multiplexe cinématographique digne de la place que la ville occupe dans le monde du cinéma. Le Conseil Municipal a en effet retenu lundi dernier le projet présenté par la Compagnie Cinématographique de Cannes qui prévoit d’implanter sur le site de la Bastide Rouge un complexe de 12 salles qui sera à la pointe de la technologie. Signé par Rudy Ricciotti, cet équipement culturel sera aussi un geste architectural qui marquera l’entrée de ville à La Bocca.

Cannes : un multiplexe cinématographique digne de la capitale du cinéma

Il y a des années que Cannes rêvait d’un multiplexe cinématographique venant compléter son offre de centre-ville dont le développement était forcément limité par les espaces disponibles, et qui n’était pas à la hauteur de son image de capitale du cinéma qui organise le plus grand festival du monde. Après plusieurs projets avortés, ce rêve va enfin devenir réalité. Suite à un appel d’offres lancé après la redéfinition du projet Bastide Rouge à La Bocca, la Ville vient en effet de retenir la proposition présentée par la Compagnie Cinématographique de Cannes, un groupement réunissant deux familles d’exploitants cannois gérant notamment L’Olympia et le cinéma Les Arcades.

Des exploitants qui investiront près de 28 millions d’euros dans un projet très ambitieux, d’abord d’un point de vue technologique. Le multiplexe comprendra en effet  2 426 fauteuils répartis sur 12 salles dotées des dernières innovations en termes d’images, de sons et d’accessoires, comme des fauteuils qui bougent avec l’action. Outre le plus grand écran du sud de l’hexagone avec 24 mètres de base, il sera le premier en Europe à être entièrement équipé du nouveau système de son immersif Dolby Atmos, tout en bénéficiant de projections laser avec une qualité d’image et de lumière exceptionnelle.

Un geste architectural signé Rudy Ricciotti

Ce multiplexe se distinguera également par son geste architectural signé par Rudy Ricciotti, le concepteur du MUCEM à Marseille, qui a souhaité proposer un bâtiment à l’esthétique innovante, en opposition au fréquent caractère de centre commercial des complexes cinématographiques pourvus de grandes surfaces vitrées à l’effet vitrine. Par son traitement de façades béton fragmentées, Rudy Ricciotti donne au contraire au multiplexe cannois un effet dynamique et vivant, mis en valeur par des variations lumineuses, de jour comme de nuit.

Par son aménagement intérieur, ce multiplexe aspire également à devenir un lieu de vie et de rencontres, qui ne se limite pas à la seule séance de cinéma. 2 restaurants, dont un dominant la baie de Cannes, ainsi que des espaces de restauration rapide sont prévus pour prolonger agréablement la discussion autour des films. Plus original, un espace ciné-culture sera aussi créé, ainsi qu’une « back-stage zone » qui présentera l’envers du décor d’un film en projection, avec costumes et autres éléments scéniques, à l’image de ce que fait Luc Besson à Saint-Denis dans sa Cité du Cinéma. Avec un tel projet, on a hâte d’être en 2018, date prévue pour l’ouverture du multiplexe. 

Légende photos :

Le futur multiplexe cinématographique de la Bastide Rouge à La Bocca (DR © C.C.C.)

- Signé par Rudy Ricciotti, le multiplexe sera un geste architectural fort en entrée de ville (DR © C.C.C.)

- Vue sur la baie de Cannes depuis la terrasse du futur multiplexe (DR © C.C.C.

Vidéo : le nouveau complexe présenté par la ville de Cannes