Cap Innovation Méditerranée : 79 projets innovants en concours

Posté mer 01/09/2004 - 00:00
Par admin

Le jury du 1er Concours des jeunes entreprises innovantes en région Provence Alpes Côte d'Azur procèdera demain jeudi à la sélection pour une remise des prix le 16 septembre à 17 heures au Ceram Sophia. Flash sur cette première fournée.

C'est demain matin, jeudi 2 septembre, que le jury se penchera au Ceram Sophia sur les dossiers reçus pour Cap Innovation Méditerranée, le 1er Concours des jeunes entreprises innovantes en région Provence Alpes Côte d'Azur et procèdera à la sélection des trois lauréats (un par catégorie). La remise des prix (un total de 15.000 euros), elle, est programmée le 16 septembre à 17 heures au Ceram Sophia en ouverture de la session Entreprendre les hautes technologies. Un concours dont Sophianet.com est le partenaire média, qui a déjà obtenu un premier succès : celui du nombre de candidatures. Ainsi, au terme de la période de candidature (du 6 mai au 30 juin), 79 dossiers de candidature ont été déposés par les porteurs de projet.Lancé par Initiative Riviera Technologies (I.R.T, la démarche de développement du secteur des technologies innovantes de la Côte d'Azur mise en œuvre par la CCI) cette première édition aura été véritablement régionale avec des dossiers venant majoritairement de la Côte d'Azur, des Bouches-du-Rhône et de Toulon, les principales zones innovantes de PACA. Ainsi, en nombre de dossiers déposés, Alpes-Maritimes et Bouches-du-Rhône se trouvent a égalité avec 34 projets chacun, Toulon totalisant 8 dossiers.Si l'on prend en compte les secteurs d'activité (TIC, Sciences du Vivant, Energie, Matériaux, Aéronautique, Spatial constituaient les principaux secteurs retenus), les Technologies de l'Information et de la Communication dominent sans cependant être écrasantes. Ainsi les projets logiciels comptent pour 37%, les télécoms pour 16%, la microélectronique pour 8% ce qui fait un peu plus de 60% pour ce secteur des TIC. Les sciences du vivant n'en sont pas moins bien présentes (20% pour les projets en biotechnologies), ainsi que l'énergie (13%). Les matériaux et nanotechnologies étant des secteurs plus discrets avec 4% (les 4% restants étant classés dans le divers).En ce qui concerne les trois catégories de projets retenues suivant les niveaux de développement (encouragement pour le stade de concept, amorçage pour le prototype et start-up si l'entreprise a fait son démarrage commercial), c'est l'encouragement qui compose près de la moitié des dossiers reçus (45%). Les deux autres catégories s'équilibrent : 28% dans l'amorçage et 27% dans les start-up. Le jury aura donc demain à choisir un lauréat pour chaque catégorie, lauréats dont les noms seront dévoilés le 16 septembre prochain. L'objectif d'IRT qui, avec l'appui du CEI (Ceram entreprises & innovation), a lancé ce concours c'est de le pérenniser et surtout de renforcer sa dimension régionale en assurant par exemple une rotation dans l'organisation. L'an prochain ainsi par exemple, Marseille pourrait piloter la seconde édition…

Ajouter un commentaire