Carros : Virbac garde la forme

Posté mar 16/04/2002 - 00:00
Par admin

Le laboratoire pharmaceutique vétérinaire de Carros affiche sur 2001 une progression de 7,4% de son chiffre d'affaires (349,5 millions d'euros) et une augmentation de 12,1% de son bénéfice net part du groupe.

"Une année de transition réussie" : c’est comme cela qu’Eric Marée, Président du Directoire de Virbac, a résumé les résultats 2001, résultats qui ont été présentés à Paris. Le laboratoire pharmaceutique vétérinaire de Carros, côté au Second Marché, a affiché sur l'exercice une progression de 7,4 % de son chiffre d’affaires à 349,5 millions d'euros et une augmentation de 12,1 % de son bénéfice net part du groupe à 15,5 millions d'euros.Accélération en fin 2001Après un démarrage modéré début 2001, la croissance interne du groupe s’est progressivement accélérée chaque trimestre pour atteindre 11 % à taux de change et périmètre constant, au cours des trois derniers mois de l’année. Cette accélération de la croissance en fin 2001 résulte de deux facteurs principaux.D’une part, elle s'explique par la réussite des lancements de nouveaux produits tels que Virbamec (antiparasitaire bovin) et Iverheart (antiparasitaire canin) aux Etats-Unis, Equimax (antiparasitaire équin) au Royaume Uni et la puce électronique pour l’identification des animaux de compagnie en France. D’autre part, elle a bénéficié de la croissance continue des produits phares de l’entreprise, tels que Leucogen (vaccin pour chat, + 9 %), Preventic (antiparasitaire pour chien, + 11 %) ou encore Suramox (antibiotique pour les porcs et la volaille, + 21 %).75% des ventes à l'internationalLa plupart des filiales étrangères, de leur côté, auront connu un développement soutenu. Ce qui est loin d'être négligeable. Car les ventes internationales représentent aujourd’hui 75 % du chiffre d'affaires de Virbac. Les chiffres reflètent la croissance rapide de toutes les principales filiales : + 10 à 20 % au Royaume-Uni, aux Etats-Unis, en Allemagne et en Australie, au-delà de 20 % en Espagne et au Mexique. Toutes ces filiales ont désormais un chiffre d'affaires d'environ 20 millions d'euros, à l’exception des Etats-Unis qui ont, eux, atteint un chiffre d’affaires de 65 millions d'euros.Seules les filiales d'Afrique du Sud et du Brésil ont, cette année, enregistré un recul de leur activité, en raison de la faiblesse de leurs marchés et des dévaluations monétaires. En France, les activités sont restées stables, comme lors des années précédentes. La progression enregistrée sur le marché des animaux de compagnie a compensé le léger déclin sur le marché des animaux d’élevage.En 2002, Virbac compte appuyer son développement sur ses nouveaux produits mais également sur deux autres leviers stratégiques. D’abord, la société compte améliorer graduellement ses marges, grâce à la mise en œuvre de nouveaux systèmes de gestion intégrés. Ensuite, elle est décidée à poursuivre sa stratégie de croissance externe. Le premier trimestre s'annonce pour cela prometteur avec une croissance de 11,5 %. Une croissance à plus de deux chiffres...

Ajouter un commentaire