CCI Nice Côte d'Azur : tempête autour d'une candidature à la présidence

Daniel Sfecci

C'est une candidature qui a mis en tempête les associations patronales et professionnelles des Alpes-Maritimes : celle que Daniel Sfecci, actuellement président de l'UIMM (l'union des Industries et métiers de la métallurgie) a annoncé pour la prochaine présidence de la CCI Nice Côte d'Azur, lors de ses vœux il y a une semaine. A priori, vu de l'extérieur, rien qui puisse choquer. Pas la personnalité de Daniel Sfecci en tout cas. Dirigeant d'industrie, il milite pour l'entreprise depuis une bonne trentaine d'années, dirige des associations professionnels depuis une quinzaine d'années et s'est résolument engagé pour l'industrie 4.0. (Photo Webtimemedias : Daniel Sfecci, un inlassable défenseur de l'industrie, lors de la célébration des 100 ans de l'UIMM).

Un choix des candidats qui se fait habituellement avant l'été

Ce n'est pas forcément le "timing" non plus qui puisse déranger. Les élections à la CCI auront lieu en novembre prochain pour un nouveau mandat de cinq ans, et habituellement le choix des candidats se fait avant l'été, en avril-juin. Rien donc qui semble précipité dans cette candidature. Vu de l'intérieur associatif, il n'en est pas de même. L'annonce a choqué l'UPE 06 et la CPME 06 à qui appartient de conduire des primaires et d'établir une liste. C'est le conseil d'administration (80 membres) qui décide alors du choix du candidat et de son programme, candidat qui sera tête de liste. Une liste commune, pratiquement sûre de l'emporter lors des élections consulaires. D'où le mécontentement de voir arriver un candidat "autoproclamé" qui a zappé la primaire.

Et hier, après avoir vainement attendu des explications, les deux associations patronales ont envoyé un communiqué à la presse et ont dit officiellement pourquoi elles n'étaient pas du tout contentes de cette annonce. "Cette annonce, par voie de presse et réseaux sociaux, a été faite sans concertation avec l’UPE06 et en dehors du cadre prévu par le Règlement Intérieur de notre organisation patronale", écrivent les deux présidents Philippe Renaudi et Honoré Ghetti.

Daniel Sfecci suspendu provisoirement du bureau de l'UPE06

"Celui-ci prévoit que l’UPE06 désigne - pour le compte du MEDEF06 et de la CPME06 -, lors d’une élection par le conseil d’administration, son chef de file pour les élections à la Chambre de Commerce et d’industrie Nice Côte d’Azur. Ce processus électoral sera mis en œuvre par l’UPE06 dès que le calendrier des élections consulaires sera arrêté."

Et de poursuivre : "l’initiative unilatérale de M. Daniel Sfecci conduit l’UPE06 à faire le constat qu’il ne s’inscrit pas dans le processus électoral de l’UPE06. Dès lors, l’UPE06 se voit contraint de prendre une mesure à titre conservatoire, qui se traduit par sa suspension du Bureau de notre organisation patronale, le temps que ses membres ainsi que les membres du Comité d’Ethique statuent sur les mesures à prendre."

Daniel Sfecci se défend en rappelant qu'il n'a jamais caché son intention d'être candidat à la présidence de la CCI, qu'il en a largement parlé dans le milieu associatif professionnel et que l'on est à quelques mois à peine de la désignation des candidats. De son côté, Philippe Renaudi, président de l'UPE06, association qui décide du choix du candidat, estime que "Daniel Sfecci ne pouvait pas se présenter comme candidat de l'UPE alors que l'appel aux candidatures n'avait pas encore été engagé."

Un accord en discussion avec l'U2P pour une liste commune aux élections consulaires

"Nous sommes d'autant plus gênés que l'UPE et la CPME sont en discussion actuellement avec l'U2P (l'Union des Entreprises de Proximité qui recouvre l’artisanat, le commerce de proximité et les professions libérales) pour faire une liste commune aux élections consulaires. Ce serait une première, non seulement dans le département mais dans toute la France. Comment continuer les discussions, si on laisse penser que le jeu est déjà joué et que nous avons déjà décidé de la prochaine tête de liste aux élections ?"

"D'où notre réaction et notre demande d'éclaircissements. Daniel Sfecci est bien sûr libre d'être candidat. Mais s'il le fait c'est à titre personnel et avec une liste dissidente. Nous demandons aussi qu'il précise bien que s'il est candidat, c'est aux primaires de l'UPE auxquelles pourraient participer deux ou trois autres candidats qui ne se sont pas encore déclarés."

Étiquettes

Ajouter un commentaire