CCI Nice Côte d'Azur : trois pilotes en attendant le nouveau DG

Posté mar 06/09/2005 - 00:00
Par admin

Un "directoire" par intérim remplacera le directeur général parti en juillet : Hervé de Place (photo "Une") assumera la direction générale et les dossiers infrastructures (dont aéroport), Jacques Garence traitera avec les institutionnels, Patrice Le Diuzet suivra le dossier Ceram.

Les raisons d'un divorce. "Au terme de six mois de présidence, nous nous sommes aperçus que les ingrédients du couple "président-directeur général", n'étaient toujours pas réunis. D'où la décision de ne pas aller plus loin". C'est ainsi que Dominique Estève, président de la CCI Nice Côte d'Azur a expliqué hier après-midi, lors d'une conférence de presse au palais consulaire, le divorce prononcé à la mi-juillet avec son directeur général. Le bureau de la CCI à l'unanimité avait alors décidé de se séparer de Didier Bienfait, arrivé en tant que directeur-adjoint des services en août 2003 et nommé directeur général en début d'année 2005, lors du départ à la retraite du titulaire du poste depuis douze ans, Yves Raynaud.Les cinq enjeux 2005-2009. L'harmonie du couple "président-directeur général" qui se trouve à la tête de l'organisme consulaire est d'autant plus important aujourd'hui que la CCI Nice Côte d'Azur doit relever des défis importants. Dominique Estève a rappelé ainsi les grands enjeux de la mandature qui court de 2005 à 2009. Ces enjeux ont été synthétisés en cinq points :- écouter, représenter les entreprises et favoriser leur compétitivité;- dynamiser le tissu commercial;- accroître l'attractivité des Alpes-Maritimes- faire des ports et aéroports des outils exemplaires de développement durable- former pour les entreprises et l'emploi.Les dossiers prioritaires des prochains 18 mois. Autant de points qui recouvrent les grands dossiers qui tiendront la priorité dans les 18 mois prochains. Il en est ainsi sur l'accompagnement des pôles de compétences dans lesquels sont impliqués les Alpes-Maritimes et particulièrement des pôles SCS (Solutions communicantes sécurisées) et PASS (Parfums, Arômes, Senteurs et Saveurs). Des pôles pour lesquels, la CCI souhaite impliquer le plus de PME-PMI possible. Autre priorité : la mise en place de la nouvelle société aéroportuaire qui doit se faire avant fin 2006 et qui est entrée actuellement dans une phase déterminante. Autre dossier d'importance : le lancement de Sophia Alpes-Maritimes Promotion, agence de promotion territoriale qui a remplacé Côte d'Azur Développement et que la CCI pilote avec le Conseil général. L'évolution du port de Nice, le nouvel élan à donner au groupe Ceram, la dynamisation du tissu commercial et son adaptation aux nouvelles demandes touristiques, le développement du pôle nautique, figurent également parmi les priorités des prochains mois.Un "directoire" pour assurer la continuité. Pour éviter que le "divorce" avec le directeur général n'ouvre sur une période de flottement très préjudiciable, c'est aussi le choix de la continuité qui a été fait avec un "directoire" intérim dans l'attente d'un nouveau recrutement. Directeur des aéroports de la Côte d'Azur depuis janvier 1988, Hervé de Place assure ainsi la direction par intérim. Il est épaulé par deux directeurs adjoints, eux aussi par intérim, Jacques Garence, Directeur administratif et Juridique, et Patrice Le Diuzet, Directeur Finances et Systèmes d'Information.La répartition des tâches. Plus particulièrement, Hervé de Place se chargera de la Direction générale et de la mission de préparation globale de la CCI pour le changement aéroportuaire. Il suivra également le secteur infrastructure et les enjeux sur les ports. Jacques Garence, de son côté, sera plus particulièrement chargé des dossiers institutionnels et juridiques et notamment des relations avec le Conseil général et les communautés d'agglomération (il s'occupera entre autres du dossier concernant les services aux entreprises avec l'avenir de SAM Promotion). Patrice Le Diuzet aura en charge le dossier enseignement ainsi que les négociations externes concernant le dossier aéroportuaires et la DSP (Délégation de Service Public) d'Acropolis pour laquelle la CCI a posé candidature avec le groupe CARI.

Ajouter un commentaire