Challenge Jeunes Pousses : le vainqueur est Visionergy

Posté ven 24/10/2008 - 16:15
Par admin

Challenge Jeunes Pousses : le vainqueur est Visionergy

Photo : l’équipe gagnante de Visionergy. De gauche à droite : Jean Gaël Mouton, Caroline Bresin, Anton Delanoé, Steeve Zanzouri qui tient la ceinture LED.

 

Et l’équipe gagnante est Visionergy. C'est elle, composée de trois étudiants de Polytech'Nice et une étudiante du Ceram, qui remporte la 6ème édition du Challenge Jeunes Pousses Telecom Valley. Le jury de professionnels présidé par Antoine Perry, secrétaire général de Telecom Valley et fondateur de la start-up SeaSatCom et Bruno Sportisse, INRIA (Institut National de Recherche en Informatique et Automatique), Directeur du Transfert et de l'Innovation a tranché. Il a retenu Visionergy face aux deux autres finalistes. Il s'agit des projets Animavita (Polytech’Nice et CERAM) qui vise à la création d’un carnet de santé des animaux tenant sur une carte (type clé USB) et de Candilight (Polytech’Nice) pour l’invention d’une bougie électrique autonome (sans fil) dont la flamme est en latex.

 

Visionergy, quant à lui, tient dans une ceinture lumineuse très "techno", qui vise à améliorer la sécurité des joggeurs nocturnes en les rendant plus "visibles". La principale innovation se situe dans la source d'énergie qui alimente le réseau de LED de la ceinture. Cette source d'énergie, en effet, c'est le coureur lui-même. L'énergie dégagée par ses mouvements est en partie récupérée et permet aux LED de s'éclairer. La ceinture joggeur s'inscrit ainsi dans la tendance actuelle du développement durable : elle ne comporte pas de pile, donc pas de déchets et rien à remplacer; les LED (ampoules à très basse consommation) sont alimentées par "énergie renouvelable", celle du coureur.

 

Pour Anton Delanoë qui pilote le projet, l'une des difficultés a été l'optimisation du système qui permet de récupérer l'énergie du coureur et le stockage de cette énergie. Car même si les LED consomment très peu, il faut qu'elle puisse rester allumées quand le coureur s'arrête. Il fallait aussi explique Anton Delanoë que l'ensemble puisse être léger. Conçu pour les joggeurs, la ceinture LED peut également être déclinée pour d'autres usages. "Elle peut servir aux cyclistes par exemple. Le système peut également être aménagé pour être placé sur des animaux domestiques. Nous pouvons également le décliner pour l'alimentation de lecteurs MP3 qui se rechargeraient automatiquement rien qu'avec le mouvement de la marche."

 

En tant que lauréat, le projet a reçu le label "Jeunes Pousses Telecom Valley" assorti d’un chèque de 4000€ pour l’aide à la création d’entreprise. Visionergy deviendra-t-il aussi une entreprise et verra-t-on les ceintures LED dans les vitrines des magasins de sport ? "Nous allons réfléchir" poursuit Anton Delanoë. "Pour l'instant nous avons encore les contraintes de nos cours, des stages à effectuer. Nous allons donc faire une petite pause. Mais pourquoi pas?" Ce ne serait d'ailleurs pas le premier lauréat du challenge à se lancer dans l'aventure. Avant lui Simplysim (Simulation en 3D) , Ludotic (Ergonomie des interfaces),  Indigen Solutions (Création de sites web dont celui du WebTimeMedias Network que vous lisez en ce moment), ont sauté le pas. Soit trois entreprises en cinq ans. Pas si mal.

 

Ajouter un commentaire